Livre numérique : frémissement des usages en France

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/11/2012 à 19H49
Le livre numérique gagne peu à peu du terrain en France.

Le livre numérique gagne peu à peu du terrain en France.

© AFP - Sverre Haugland

La lecture de livres numériques a plus que doublé en six mois, dans un marché encore modeste. Ainsi, 14% de la population française de 15 ans et plus déclare avoir déjà lu un ebook, en partie ou en totalité, selon un baromètre semestriel sur les usages de ce nouveau support.

La proportion de personnes interrogées qui n'envisagent pas de lire un livre numérique a diminué sensiblement: 78% contre 90% il y a six mois. Mais elle reste importante, souligne ce deuxième baromètre sur les usages du livre numérique, licites ou illicites, en France.

L'étude menée par OpinionWay confirme que les "lecteurs numériques" sont déjà de grands lecteurs: 65% des lecteurs d'ebooks déclarent avoir lu un livre imprimé pour la dernière fois il y a moins d'un mois. Ils sont 45% chez les non-lecteurs de livres numériques.

"Le livre numérique correspond aujourd'hui davantage à une pratique nouvelle qu'à de nouveaux lecteurs", souligne le baromètre, publié jeudi lors des 9e Assises du livre numérique du Syndicat national de l'édition (SNE).

Quant à l'équipement, 16% des lecteurs numériques possèdent une liseuse, 37% une tablette (presque deux fois plus qu'en mars). 22% des lecteurs de livres numériques envisagent l'acquisition d'une tablette dans les six prochains mois.

Cependant, l'ordinateur portable reste encore en valeur absolue le support le plus utilisé. A noter que parmi les lecteurs d'ebooks, 30% des possesseurs de smartphones utilisent ce support.

L'enquête a été menée entre le 31 août et le 14 septembre, auprès d'un premier échantillon de 1.994 personnes, représentatif de la population française, âgé de 15 ans et plus (la première étude concernait les 18 ans et plus), et d'un second de 542 utilisateurs de livres numériques.

Ce baromètre est réalisé pour la Société française des intérêts des auteurs de l'écrit (SOFIA), le SNE et la Société des Gens de Lettres (SGDL).