Le roman-photo, 65 ans de rêves chastes sur papier glacé

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/07/2012 à 18H13
Nous Deux, l'un des derniers magazines à publier des romans-photos

Nous Deux, l'un des derniers magazines à publier des romans-photos

© France3 / Culturebox

Souvent taxé de ringard, le roman-photo n’en traverse pas moins les modes. En 65 ans d’existence, il a connu ses heures de gloire et malgré les nouvelles technologies, il continue de réunir chaque semaine de fidèles lecteurs et surtout lectrices. Car si la forme a peu changé, les thèmes eux, ont su évolué avec les mœurs.

https://videos.francetv.fr/video/NI_131395@Culture

Avant le roman-photo, il y avait le roman dessiné à l'esthtique très hollywoodienne mais ausi le ciné-roman, très populaire dans les années 30. Il s'agissait d'un résumé des films composé d'images reprenant les séquences fortes du film accompagnées d'une légende.

ll faut attendre 1947 pour que la revue italienne Il Moi Sogno (Mon Rêve) commercialise le premier roman-photo. Intitulé « Nel Fondo del Cuore » (Au fond du cœur), l’une de ses héroïnes n’était autre que Giana Loris, la future Gina Lollobridgida. Une certaine Sofia Lazzaro passera elle aussi par la case roman-photo avant de s’épanouir au cinéma sous le nom de Sofia Loren (En Italie, les acteurs et les réalisateurs de romans-photo deviennent des stars, en France, ils restent souvent dans l'anonymat).

En 1947, deux autres romans-photo voient le jour en Italie et la France elle aussi s’y met avec la création par Cino del Duca, fils d’un poète ruiné, de l’hebdomadaire « Nous Deux ».

Pourquoi une telle prolifération la même année ? Deux ans après la fin de la guerre, les populations sont encore marquées par les privations, voire la pauvreté. Elles ont envie d’échapper à ce quotidien de restrictions. Le roman-photo va leur offrir cette possibilité d’autant qu’à cette époque, la télévision était encore un luxe.

A sa création, Nous deux publiait essentiellement du roman dessiné. Il faut attendre 1949 et la création par Cino del Duca de la revue Festival pour que le premier roman-photo paraisse dans un magazine français (Nous Deux en publiera à partir de 1950). Le succès sera au rendez-vous et les publications vont se multiplier : Confidences, Rêves, Bonjour Bonheur, Lectures d’Aujourd’hui, Les Veillées, L’Echo de la femme, Jennifer…

Une planche extraite du magazine Nous Deux

Une planche extraite du magazine Nous Deux

© Nous Deux


Le roman-photo connaît un véritable âge d’or jusque dans les années 80. Mais le côté artificiel des attitudes et le caractère stéréotypé des personnages (la secrétaire timide, l’avocat généreux….) vont lui coller une image ringarde.

Mais cela change : le magazine "Girls" publie des romans-photos pour adolescentes. Et puis internet s'est saisi du créneau (exemple avec MyBestStory.com). Lire discrètement sa romance préférée sur son ordinateur, à l'heure de la pause déjeuner, c'est plus discret que feuilleter Nous Deux dans le métro à l'heure de pointe !

Dernier point pour tordre les idées reçues : un quart des lecteurs de romans-photos sont des hommes. Un abonnement à Nous Deux :  en voilà une belle idée cadeau pour le prochain Noël de votre chéri ! 

Une planche extraite du site mybestory.com

Une planche extraite du site mybestory.com

© mybestory.com