Le Prix Françoise Giroud à Marion Van Renterghem et Bushra Al-Maqtary

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/01/2013 à 11H04, publié le 18/01/2013 à 10H43
Marion Van Renterghem, grand reporter au journal Le Monde

Marion Van Renterghem, grand reporter au journal Le Monde

© Daniel Janin/ AFP

Marion Van Renterghem, grand reporter au Monde, a reçu jeudi soir le premier Prix Françoise Giroud du Portrait pour son article publié dans "M le magazine", "Franz-Olivier Giesbert, le journalisme sans foi ni loi".

La journaliste, écrivain et militante yéménite Bushra Al-Maqtary a obtenu  pour sa part le premier Prix Nouvelle Vague, qui récompense une innovation ou une action journalistique en faveur de la défense des libertés. Ces deux prix, créés pour honorer la mémoire de Françoise Giroud, disparue en 2003, ont été remis lors d'une cérémonie à Paris en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes.

Née à Paris en 1964, Marion Van Renterghem est grand reporter au Monde depuis 1998. Elle a commencé sa collaboration avec le journal comme pigiste au supplément littéraire. A la suite d'un séjour en Hongrie, elle publie en 1993 des articles sur l'Europe de l'Est avant de devenir critique littéraire de 1994 à 1998. En 2003, elle a reçu le prix Albert Londres. 
Lire l'article de Marion Van Renterghem :  "Franz-Olivier Giesbert, le journalisme sans foi ni loi"

Bushra Al-Maqtary a participé activement, en janvier 2011, aux  manifestations pacifistes demandant le départ du président Saleh. Quand il le négocie en échange de l'immunité pour lui et ses proches, elle écrit: "Dieu nous a laissé face à notre sort, humains impuissants. Dieu n'était pas aux côtés des manifestants". Ce texte lui vaut une fatwa pour "insulte à l'Islam". Elle a refusé l'asile politique proposé par la France et vit toujours au Yémen.

Bushra Al-Maqtary sur France Inter Chaque prix est doté de 5.000 euros par le fonds de dotation Françoise Giroud. Chaque lauréate a également reçu un trophée, le "messager", créé par Annette Messager. Le média de la lauréate du Prix du portrait, M le Magazine Le Monde, a  parallèlement reçu la somme de 2.500 euros. Le jury de journalistes et écrivains était présidé par la fille de Françoise Giroud, Caroline Eliacheff.