Le médiéviste Michel Zink rejoint les immortels de l'Académie française

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/12/2017 à 17H47, publié le 14/12/2017 à 17H41
Michel Zink, médiéviste et auteur de romans policiers

Michel Zink, médiéviste et auteur de romans policiers

© PHILIPPE MATSAS / Opale / Leemage

Le médiéviste Michel Zink a été élu jeudi à l'Académie française au fauteuil de René Girard, a annoncé l'institution du quai de Conti.

Secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, Michel Zink a été élu au deuxième tour de scrutin par 15 voix contre 4 à Thierry de Montbrial, ancien président de l'Institut de France et 1 à Jean-Louis Benoît. Il y a eu 6 bulletins blancs ou marqués d'une croix.

Âgé de 72 ans, Michel Zink est un spécialiste de la littérature française du Moyen Age. Outre ses travaux historiques, il est également l'auteur de deux romans policiers dont l'un ayant pour héros Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur imaginé par Maurice Leblanc.

Depuis la mort de Jean d'Ormesson, l'Académie française ne comptait plus que 33 membres dont seulement quatre femmes. Après l'élection de Michel Zink, six fauteuils demeurent vacants. La limite d'âge pour être élu à l'Académie est de 75 ans.