Le Grand prix national de la poésie décerné à Claude Vigée

Par @Culturebox
Publié le 17/12/2013 à 11H48
Claude Vigée, Grand prix national de la poésie 2013

Claude Vigée, Grand prix national de la poésie 2013

© Youtube.com

Le Grand prix national de la poésie 2013 a été remis lundi soir à Claude Vigée pour l'ensemble de son oeuvre riche d'une cinquantaine d'ouvrages, au nom de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Après Francis Ponge, Aimé Césaire, Jacques Roubaud, Yves Bonnefoy, et Anne Perrier, le jury, présidé par Sylvia Baron Supervielle, a souhaité distinguer cette année l'oeuvre d'un poète "qui puise son inspiration de la victoire de la lumière et de la paix sur les ténèbres", souligne mardi le ministère dans un communiqué.
Âgé de près de 93 ans, Claude Vigée, de son vrai nom Claude Strauss, est né le 3 janvier 1921 dans une famille juive d'Alsace. Il a participé à l'organisation de la résistance juive durant ses études puis a enseigné aux États-Unis, où il s'était réfugié pendant la guerre et a poursuivi sa carrière universitaire en Israël jusqu'à sa retraite.
Homme de son siècle, il a entretenu des relations personnelles et épistolaires avec André Malraux, Vladimir Jankélévitch, Jean Wahl, Emmanuel Lévinas ou Stéphane Moses. On lui doit aussi la traduction en français des oeuvres de Rilke ou T.S. Eliot. Théoricien de la poésie, il a exploré avec talent le lien entre poésie et spiritualité.
Ses poésies complètes intitulées "Mon heure sur la terre" ont été éditées en 2008 aux Éditions Galaade. Un choix de poèmes "L'homme naît grâce au cri" vient de paraître au Seuil.
Créé en 1981 par le ministère de la Culture, le Grand Prix national de la poésie a récompensé chaque année jusqu'en 1996 un poète de langue française pour l'ensemble de son oeuvre. Après une interruption, il a été restauré en 2012.