La veuve de Tignous très entourée lors de sa dédicace à Sancerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/12/2015 à 12H18, publié le 07/12/2015 à 12H07
Chloé Verlhac, veuve du dessinateur Tignous à Bourges (Cher), le 09 novembre 2015

Chloé Verlhac, veuve du dessinateur Tignous à Bourges (Cher), le 09 novembre 2015

© PHOTOPQR/BERRY REPUBLICAIN

Malgré la polémique et les pressions exercées sur le libraire qui devait l’accueillir, Chloé Verlhac, la veuve du dessinateur Tignous assassiné le 7 janvier à Charlie Hebdo, était bien à Sancerre ce week-end. Et ils étaient nombreux à s’être déplacés pour cette séance de dédicaces organisée finalement chez un vigneron. Pour beaucoup un acte militant

Reportage : B.Du Faÿ, I.Racine

https://videos.francetv.fr/video/NI_574622@Culture

 
Elle dit avoir pris une gifle quand elle a eu connaissance des pressions exercées sur le libraire de Sancerre qui l’avait invité à une séance de dédicaces sur un marché de Noël ce week-end pour des raisons de sécurité. Chloé Verlhac déplore que certains représentants locaux de l’Etat aient cédé à la peur en mettant en avant des risques de troubles de l’ordre public. "Tignous disait : si on a peur, ils ont gagné. Donc on n’a pas le droit d’avoir peur, parce qu’on n’a pas le droit de laisser la place à l’obscurantisme". 
Tignous © Tignous
Une conviction partagée par le public venu en nombre faire dédicacer les livres de Tignous. Un public qui n’a pas vraiment apprécié le sort réservé à Chloé Verlhac mais également à Hélène Honoré, la fille du dessinateur Honoré lui aussi tué le 7 janvier, et qui participait également à cette séance de dédicaces.  

Depuis début novembre Chloé Verlhac présente et dédicace le dernier livre de Tignous sur lequel il travaillait quand il a été abattu. "Murs… murs" est une immersion dans le monde carcéral vu par le dessinateur qui a multiplié les visites en prison. L’auteur nous livre des tranches de vies de détenus, surveillants, avocats, médecins ou visiteurs qui se croisent et se côtoient dans cet univers clos, où se nouent des drames, des histoires d’amitié et même d’amour. 
Murs... murs © Glénat

"Murs... murs - La vie plus forte que les barreaux" de Tignous 
Glénat (120p-25€)