La romancière Aline Kiner, auteure de "La nuit des béguines", est morte à 59 ans

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 08/01/2019 à 17H33, publié le 08/01/2019 à 14H53
Aline Kiner, romancière (2011)

Aline Kiner, romancière (2011)

© LECOCQ Frederic / PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Romancière et journaliste Aline Kiner, auteure notamment de "La nuit des béguines", est décédée lundi 7 janvier à l'âge de 59 ans, ont annoncé les éditions Liana Levi, son éditeur, précisant que l’auteure était décédée"après des années de lutte contre la maladie".

Passionnée d'histoire et s’intéressant en particulier au Moyen-Âge, Aline Kiner est l'auteure de trois romans, tous parus chez Liana Levi. Son premier livre, "Le jeu du pendu" (2011) avait été lauréat des prix Interpol'Art et Georges Sadler. Son deuxième roman, "La vie sur le fil" (2014) s'inspirait de ses nombreux reportages en Egypte notamment sur le site archéologique d'Abydos.

Elle avait publié en 2017, "La Nuit des béguines", fresque littéraire sur le destin d'une communauté de femmes à Paris au Moyen-Âge, qui avait rencontré un grand succès public.
Aline Kiner parle de son roman "La nuit des béguines" (Librairie Mollat)
Née en Moselle, Aline Kiner vivait à Paris comme rédactrice en chef des hors-séries du magazine Sciences et Avenir. Sa passion pour l’époque médiévale, l’avait fait publier en 2004 un premier essai, "La Cathédrale, livre de pierre".

Elle travaillait à un "nouveau projet autour de la figure du bouc émissaire dans la France du XIVe siècle", a indiqué l'éditeur dans son communiqué.