Salman Rushdie : "L'islam doit pouvoir être critiqué"

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/09/2016 à 14H55, publié le 14/09/2016 à 11H59
L'auteur britannique Salman Rushdie est en France pour la promotion de son nouveau roman " Deux ans, huit mois,  et vingt-huit nuits" (Acte Sud)

L'auteur britannique Salman Rushdie est en France pour la promotion de son nouveau roman " Deux ans, huit mois,  et vingt-huit nuits" (Acte Sud)

© Marc Ollivier/ PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le célèbre écrivain Salman Rushdie est en France pour promouvoir son nouveau roman "Deux ans, huit mois, et vingt-huit nuits" (Actes Sud). Il était notamment l'un des invités d'honneur du LH Forum au Havre, où sont rassemblés les acteurs majeurs de l'économie positive. Le fervent défenseur de la liberté d'expression, très critique les religions, s'est exprimé sur la situation en France.

Mondialement connu pour son livre "Les versets sataniques", publié en 1988, Salman Rushdie s'est exprimé, au micro de France 3 Baie de Seine, sur la situation dans notre pays depuis les attentats de Paris. Lui qui vit sous la menace d'une fatwa depuis la sortie de ce livre rappelle cependant que la protection policière autour de sa personne s'est tout de même allégée ses dernières années. Sauf ces jours-ci, en France. 

Je n'ai pas eu de telles mesures de protection depuis 15 ans. Pour moi c'est très bizarre, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvé dans cette situation.

Salman Rushdie

Interview de Salman Rusdie par Frédéric Nicolas de France 3 Baie de Seine

https://videos.francetv.fr/video/NI_799267@Culture

Lui qui est devenu, à travers "Les versets sataniques", l'un des symboles de la liberté d'expression dans le monde et l'un des plus farouches opposants à l'obscurantisme religieux, est un peu déboussolé de voir qui se passe dans notre pays. 

Je suis frappé par le changement d'ambiance que je peux ressentir en France depuis mon dernier séjour il y a 3 ans, et franchement c'est triste.

Salman Rushdie
 
Selon l'écrivain, seules les personnes doivent être protégées, pas les idées et encore moins les religions. On doit ainsi pourvoir s'exprimer librement et critiquer n'importe quelle religion. 

Les idées ne doivent pas être protégées. Je dois pouvoir exprimer mon désaccrod

Salman Rushdie

Invité du LH Forum qui réunit les princiapux acteurs du courant de l'économie positive au Havre jusqu'au 17 septembre, Salman Rushdie a profité de son passage pour rencontrer des étudiants en création littéraire. Un échange très instructif entre le grand écrivain et ces futures plumes.

Apprendre à réfléchir, c'est ce que j'encourage. Et étudier la littérature est l'une des meilleurs façons que je connaisse de le faire.

Salman Rushdie
 
Reportage : France 3 Baie de Seine / G. Bron / K. Saidi / R. Meheust

https://videos.francetv.fr/video/NI_799265@Culture

L'un des livres attendus de cette rentrée littéraire

Salman Rushdie publie donc son onzième roman. Derrière le conte, on retrouve les thèmes de prédilection de l'auteur. Ici les personnages luttent pour la survie de leur civilisation confrontée à différentes menaces, dont bien sur le fanatisme religieux. 

Couverture du nouveau livre de Salman Rushdie

Couverture du nouveau livre de Salman Rushdie

© Actes Sud

Note de l'éditeur Actes Sud :
Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits
 est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l’histoire et de la mythologie. Échappés de leur univers aussi fabuleux qu’ennuyeux, des djinns viennent mêler leur immortalité fascinée à la finitude des hommes, et partager la folle aventure de leur active et permanente déraison.
À la fois inspirée par une tradition narrative deux fois millénaire et enracinée dans les multiples préoccupations du temps présent, portée par une langue où l’épique le dispute au comique et la légende à la méditation philosophique et politique, une fiction fastueuse et envoûtante, d’une puissance narrative et imaginaire à couper le souffle.