La bibliothèque de la Sorbonne, rénovée

Par @Culturebox
Publié le 21/01/2014 à 20H44
Le fronton et la coupole de La Sorbonne, à Paris

Le fronton et la coupole de La Sorbonne, à Paris

© BRAVO-ANA/ONLY FRANCE/AFP

Rayonnages mobiles électriques, système de sécurité électronique, béton armé: les trésors de la bibliothèque de la Sorbonne, vieille de plus d'un siècle, sont entrés dans le XXIe siècle après trois ans de travaux de rénovation.

"Le challenge était d'adapter un bâtiment du XIXe siècle aux exigences d'une bibliothèque du XXIe siècle", a dit mardi la directrice du Patrimoine et de l'architecture de la Ville de Paris, Marie-Hélène Borie, lors d'une visite de la bibliothèque rouverte au public depuis le 15 novembre.
Une des exigences concernait la sécurisation, notamment contre les risques d'incendie, des deux millions de livres qui constituent le fonds de la bibliothèque interuniversitaire parisienne et qui sont stockés dans les sous-sols du bâtiment du quartier Latin. 
Parmi les trésors à protéger, 3.000 manuscrit médiévaux, une impressionnante collection d'incunables (livres publiés dans les 50 premières années après l'apparition de l'imprimerie), plusieurs centaines de milliers d'ouvrages antérieurs à la Révolution française et quelques merveilles comme un des trois exemplaires connus des éditions originales des contes de Charles Perrault, estimé à 500.000 euros.
"Franchement, il était temps, car qui s'était promené dans les réserves se souvient de fils électriques à nu et autres plaisanteries de ce genre. C'est fini, nous avons désormais un équipement documentaire à la hauteur des ambitions d'un étudiant d'aujourd'hui", a déclaré le recteur de Paris, François Weil.
La rénovation de ce "joyau de Paris" selon Bertrand Delanoë, a été financée pour l'essentiel par la Ville de Paris, qui a engagé 25,5 millions d'euros auxquels l'État a ajouté 463.000 euros.
La bibliothèque de la Sorbonne, avant rénovation 

La bibliothèque de la Sorbonne, avant rénovation 

© Julian Kumar/Godong / Photononstop
D'une capacité d'accueil de 500 lecteurs, la bibliothèque propose désormais cinq salles thématiques hébergeant 39.000 documents en accès direct, des salles réservées au travail en groupe et aux chercheurs.
"Pendant les trois années de travaux, nous avons relogé des étudiants un peu partout, y compris dans des cinémas du quartier latin, mais maintenant, ils sont tous de retour à la Sorbonne", a dit François Weil.
La majorité des 14.500 étudiants inscrits à la bibliothèque de la Sorbonne sont en Master (41%), 18% sont en troisième année de licence, 14% sont doctorants et 25% sont des enseignants ou des chercheurs.
Les travaux à la bibliothèque font partie d'un vaste programme de rénovation de la Sorbonne lancé en 2003 et financé à hauteur de 47 millions d'euros par la mairie de Paris et 24 millions par l'Etat.