L'académicienne et helléniste Jacqueline de Romilly est morte

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 20/12/2010 à 11H02
L'académicienne et helléniste Jacqueline de Romilly est morte

L'académicienne et helléniste Jacqueline de Romilly est morte

© Culturebox

L'académicienne Jacqueline de Romilly est morte le 18 décembre 2010 à l'âge de 97 ans. Cette spécialiste de la langue et de la civilisation grecques qui entra à l'Académie Française en 1988, était reconnue pour son esprit brillant et profondément humaniste.

https://videos.francetv.fr/video/NI_122523@Culture

Jacqueline de Romilly a rejoint Aristophane, Euripide et celui qu'elle appelait "l'homme de sa vie", Thucylide, un penseur progressiste du Vème siècle avant Jésus-Christ. Elle a consacré sa vie à ces penseurs et philosophes et plus généralement à la civilisation athénienne qui vit naître la philosophie, l'histoire, la tragédie, la comédie, les sophistes. Une vie qui commença le 26 mars 1913 à Chartres entre un père normalien, philosophe et une mère romancière. C'est elle qui élèvera sa fille suite au décès de son mari, en 1914, tué au front quand Jacqueline a un an. Mariée à Michel Worms de Romilly, elle divorcera. Jacqueline de Romilly n'aura pas d'enfant, se consacrant entièrement à l'enseignement et l'étude de la Grèce antique. Ce fut apparemment, sa seule vraie source de bonheur : "Avoir été juive sous l'Occupation (NDLR : son père était d'origine juive), finir seule, presque aveugle, sans enfants et sans famille, est-ce vraiment sensationnel ? Mais j'ai ma vie de professeur qui a été, d'un bout à l'autre, celle que je souhaitais".

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
Immortel-Claude-Levi-Strauss
->> Le-dernier-adieu-à-Bernard-Giraudeau