Hervé Claude, de la petite lucarne aux polars

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 19/07/2009 à 17H51
Hervé Claude, de la petite lucarne aux polars

Hervé Claude, de la petite lucarne aux polars

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_478841@Culture

Il y a une vie après la télé. La preuve avec Hervé Claude. Ce journaliste sexagénaire qui présenta entre autre les JT de 13 heures et de 20 heures sur - à l'époque - Antenne 2, se consacre aujourd'hui entièrement à l'écriture, sa passion. Son créneau : le polar. Le dernier, Nickel Chrome, vient  de sortir chez Actes Sud. L'intrigue se déroule en Australie , son deuxième port d'attache, mais la rencontre, elle, a bien lieu en Bretagne.

Hervé Claude fait partie de ses journalistes qui ont présenté le Jt sans pour autant devenir des stars et faire la une des journaux people. Il est de la même époque et de la même veine que les Bernard Rapp et autres Claude Sérillon : une élégance un peu british, un ton posé, un mélange de distance et de complicité qui était avec le recul assez agréable. C'était dans les années 80-90. Mais en 1995, Hervé Claude est privé de JT par Elkabbach. Privé est un grand mot, car notre homme n'a pas un ego surdimensionné. Sa carrière continua aux Thémas d'Arte, à Forum Planète, et dans Agapé, l'émission de débat oecuménique de France 2, diffusée le dimanche matin, qu'il anime une fois par mois. Un exercice qu'apprécie cet agnostique qui a grandi chez les cathos, parce que c'est un espace où les idées peuvent se confronter. Aujourd'hui, il a réussi à se faire un nom dans le monde du polar. En tout cas, il affiche le même air serein et détaché qu'à l'époque "homme-tronc". Conclusion : la télé ne rend pas fou...à condition de savoir s'en éloigner !