Vargas, Vuillard et Musso en tête des auteurs francophones les plus lus en 2017

Par @Culturebox
Publié le 07/02/2018 à 16H20
Fred Vargas en 2009.

Fred Vargas en 2009.

© Alberto Morante/(EPA) EFE/Newscom/MaxPPP

Le palmarès annuel L'Express, RTL et Tite Live des écrivains francophones les plus lus en 2017 a été rendu public le 7 février. La romancière Fred Vargas, le lauréat du Goncourt Éric Vuillard et l'auteur à succès Guillaume Musso sont en tête.

Fred Vargas, en tête du classement pour son polar "Quand sort la recluse" (Flammarion) et Guillaume Musso à la troisième place pour le thriller "Un appartement à Paris" (XO) sont des habitués de ce palmarès célébré dans un grand hôtel parisien.

Dans les essais

Dans la catégorie "essais et documents", c'est l'historien Patrick Boucheron, professeur au Collège de France qui occupe la première place du classement (12e du classement général) avec son "Histoire mondiale de la France" (Seuil).

Il devance le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann, 2e du classement dans la catégorie essais (13e du général) avec "Votre santé sans risque" (Albin Michel) et le philosophe Michel Serres (14e du général) avec "C'était mieux avant!" (Le Pommier).

Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon est le seul politique à figurer dans ce classement (à la 15e place) grâce à son livre-programme "L'avenir en commun" (Seuil). Le député des Bouches-du-Rhône devance des écrivains pourtant auteurs de best-sellers comme Daniel Pennac (21e), Marc Levy (22e), Anna Gavalda (25e) ou Michel Bussi (27e). L'ancien chef d'État-Major des Armées, le général Pierre de Villiers, figure dans le classement des auteurs les plus lus (à la 32e place) avec son livre "Servir" (Fayard).

Modiano, d'Ormesson, Nothomb

Le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano occupe une modeste 34e place et deux disparus (Jean d'Ormesson et Françoise Héritier) comptent parmi les auteurs dont les Français se sont arrachés les livres. La Belge Amélie Nothomb se retrouve chaque année dans ce classement et 2017 n'a pas été une exception puisqu'elle occupe la 9e place avec "Frappe-toi le coeur" (Albin Michel).

Parmi les surprises du classement, on remarque la présence, à la 24e place, de Tanguy Viel pour "Article 353 du Code pénal" publié chez Minuit, une maison trop souvent oubliée par les jurys des grands prix littéraires.

Les prix littéraires

A propos des prix d'automne, on remarque que quasiment tous les lauréats figurent dans le palmarès. Outre Éric Vuillard (2e) avec "L'ordre du jour" (Actes Sud), on trouve à la 5e place le prix Renaudot Olivier Guez ("La disparition de Josef Mengele", Grasset) et à la 6e la lauréate du Goncourt des lycéens Alice Zeniter ("L'art de perdre", Flammarion).

Philippe Jaenada, lauréat du prix Fémina, occupe la 29e place grâce à "La serpe" (Julliard) tandis que Véronique Olmi, prix du roman Fnac avec "Bakhita" (Albin Michel) se classe à la 16e place.