Malick, de Palma, Kitano, Bellochio au menu de la prochaine Mostra

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 26/07/2012 à 14H50
Ben Affleck et Rachel McAdams dans "To the wonder", de Terrence Malick, sera à La mostra de Venise

Ben Affleck et Rachel McAdams dans "To the wonder", de Terrence Malick, sera à La mostra de Venise

© DR

Les Américains Terrence Malick et Brian de Palma, le Japonais Takeshi Kitano et l'Italien Marco Bellochio figurent parmi les grands noms au menu de la prochaine Mostra, qui se déroulera à Venise du 29 août au 8 septembre, ont annoncé jeudi les organisateurs.

Terrence Malick présente "To the wonder" avec Ben Affleck, Rachel Weisz, Javier Bardem. Brian de Palma présente "Passion" avec Rachel McAdams, tandis que Takeshi Kitano proposera "Outrage beyond" et Marco Bellocchio "Bella Addormentata" (La Belle au bois dormant).
 

 Quatre femmes en compétition

Au total 17 films participeront à la compétition, auxquels s'ajoutera comme de coutume un "film surprise" annoncé au dernier moment. Côté français, deux films seront en compétition "Après mai" (Something in  the air) de Olivier Assayas et "Superstar" de Xavier Giannoli avec Kad Merad et Cécile de France, ainsi qu'une coproduction Belgique-Pays-Bas-France, "La  cinquième saison" de Peter Brosens et Jessica Woodworth.

Clin d'oeil au dernier festival de Cannes, critiqué pour l'absence de films signés par des femmes, pas moins de 20 réalisatrices seront présentes à Venise, dont quatre en compétition. Et c'est l'une d'entre elles, l'Indienne Mira Nair qui fera l'ouverture du festival, le 29 août, avec un thriller politique intitulé "L'intégriste malgré lui".

La crise au coeur de la Mostra

"Le thème principal de cette Mostra sera la crise économique actuelle, mais aussi la crise de valeurs, de modèles ainsi que celle des rapports humains et sociaux, notamment à travers la solitude", a expliqué jeudi le directeur du  festival, Alberto Barbera, au cours d'une conférence de presse à Rome. Autre sujet très présent, "les fondamentalismes, comme dans le film  d'ouverture signé de l'Indienne Mira Nair, "L'intégriste malgré lui", un thriller politique".

Prise de risque

Mais "un festival ne peut pas se contenter d'être une passerelle pour célébrités", a déclaré le nouveau directeur du festival, Alberto Barbera, en présentant ce programme à la presse."Le programme prend quelques risques en proposant beaucoup de noms de cinéastes moins connus et confirmés", s'est-il réjoui, citant en exemple un court-métrage népalais et le documentaire d'une Saoudienne sur les  discriminations sexistes dont souffrent ses compatriotes. Le jury sera présidé cette année par le réalisateur américain Michael Mann, entouré notamment de l'actrice et mannequin française Laetitia Casta, du cinéaste italien Matteo Garrone et de l'actrice britannique Samantha Norton.

Palmarès le 8 septembre

Entre les films hors compétition et les documentaires, cette Mostra pourra s'enorgueillir de pas moins de 50 premières mondiales. Le 8 septembre, lors de la clôture de la 69e Mostra, c'est à ce jury que reviendra l'honneur de décerner le Lion d'or du meilleur film et les Coupes Volpi du meilleur acteur et de la meilleure actrice. Entre les films hors compétition et les documentaires, pas moins de 50 premières mondiales seront à l'affiche de cette Mostra, sous la houlette de son nouveau directeur Alberto Barbera.

Les 17 films en compétition :

"Après Mai" ("Something in the air") de Olivier Assayas – France

"At any price" de Ramin Bahraini - USA/GB

"Bella Addormentata" de Marco Bellocchio - Italie/France

"La cinquième saison" de Peter Brosens et Jessica Woodworth -  Belgique/PaysBas/France

"Lemale Et Ha'Chalal" ("Fill the void") de Rama Burshtein - Israël

"E stato il figlio" de Daniele Cipri - Italie/France

"Un giorno speciale" de Francesca Comencini - Italie

"Passion" de Brian de Palma - France/Allemagne

"Superstar" de Xavier Giannoli - France/Belgique

"Pieta" de Kim Ki-duk - Corée du Sud

"Outrage Beyond" de Takeshi Kitano - Japon

"Spring Breakers" de Harmony Korine - USA

"To the wonder" de Terrence Malick - USA

"Sinapupunan" ("Thy Womb") de Brillante Mendoza - Philippines

"Linhas de Wellington" de Valeria Sarmiento - France/Portugal

"Paradies: Glaube" ("Paradise: Faith") de Ulrich Seidl -  Autriche/France/Allemagne

"Izmena" ("Betrayal") de Kirill Serebrennikov - Russie