Fermeture de La Hune : l'acheteur promet une future "librairie-galerie"

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/03/2015 à 16H22, publié le 18/02/2015 à 14H00
La devanture de la librairie La Hune, à Paris.

La devanture de la librairie La Hune, à Paris.

© MAXIMILIEN LAMY / AFP

La célèbre librairie La Hune, propriété du groupe Madrigall né du rachat de Flammarion par Gallimard en 2012, doit fermer ses portes à Saint-Germain-des-Prés courant 2015. Flammarion était propriétaire de La Hune depuis près de 40 ans. La société d'édition qui va la racheter a promis d'y conserver une activité liée aux livres.

En effet, ce futur acheteur compterait y "maintenir une activité de librairie-galerie", a fait savoir la direction de la librairie.

Flammarion a expliqué que le groupe Madrigall, propriétaire de La Hune, était "dans une phase de négociation exclusive avec une société d'édition dans le but de céder la librairie La Hune". Il a ajouté que "le projet des repreneurs (était) de maintenir une activité de librairie-galerie, en conservant notamment le nom La Hune".

Reportage : C.Pele, F.Bobin, L.Kulimoetoke

https://videos.francetv.fr/video/NI_156035@Culture

"La direction a informé les salariés du projet de cession du bail et de la marque La Hune lors d'un comité d'entreprise extraordinaire le 13 février", avait indiqué plus tôt, mercredi, une source syndicale. Contacté par l'AFP, le groupe Gallimard n'avait pas souhaité faire de commentaire.

Galerie-librairie ou galerie de photos ?
Selon le magazine professionnel "LivreHebdo", qui a annoncé en premier l'information, la librairie devrait céder la place à une galerie de photos. Les salariés seraient eux intégrés dans une autre librairie du groupe au Centre Pompidou.

Fondée en 1944 par Bernard Gheerbrant, la galerie-librairie était devenue librairie à part entière en 1975 et restait une institution culturelle ancrée dans la vie du quartier Saint-Germain-des-Prés.

Réaction de Valérie Trierweiler à la fermeture de la librairie sur le plateau de France 3 Ile-de-France : elle estime que "la perte de beaucoup de librairies est inquiétante"

https://videos.francetv.fr/video/NI_156037@Culture

En 2012, cette librairie spécialisée en littérature, sciences humaines et Beaux Arts, avait déménagé à deux pas de son ancien emplacement mais dans des locaux plus vastes qui abritaient auparavant une boutique Dior.

Le groupe Gallimard, à travers la holding Madrigall, avait racheté en septembre 2012 les éditions Flammarion et ses filiales.