Décès du poète et romancier colombien Alvaro Mutis

Mis à jour le 23/09/2013 à 09H09, publié le 23/09/2013 à 09H02
Alvaro Mutis, au Salon international du livre de Guadalajara (Mexique) en novembre 2007

Alvaro Mutis, au Salon international du livre de Guadalajara (Mexique) en novembre 2007

© Guillermo Arias / AP / AFP

L’écrivain colombien Alvaro Mutis est mort dimanche à l’âge de 90 ans à Mexico. Il avait reçu le prix Médicis étranger en 1989 et le prix Cervantes en 2001.

"Nous déplorons le décès de l'écrivain Alvaro Mutis. Nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses amis", a indiqué sur son compte Twitter le Conseil national de la Culture et des Arts.
 
Carmen Miracle, l'épouse de l'écrivain, a indiqué que "le décès est survenu après une grave maladie qui l'a conduit à l'hôpital dimanche dernier", il y a une semaine, selon le quotidien mexicain La Jornada.
Alvaro Mutis à Apostrophes (Antenne 2) en 1989
Alvaro Mutis, un proche ami de l'écrivain Gabriel García Marquez, est né à Bogota en 1923, mais il a passé son enfance en Belgique où son père était diplomate, avant de rentrer en Colombie à la mort de celui-ci. L’écrivain vivait au Mexique depuis 1956.
 
De nombreux prix littéraires
Il fait ses débuts littéraires en tant que poète et crée le personnage de Maqroll el Gaviero, un aventurier et marin, qui apparaît dès 1953 dans le recueil de poésie "Los elementos del desastre" (Les Éléments du désastre), et hante ensuite toute son oeuvre romanesque, à partir des années 1970. Il dit que la poésie est une voie d’accès à des univers inconnus, à de nouveaux mondes.
 
Alvaro Mutis obtient sa première récompense en 1974 avec le prix national des Lettres de Colombie, puis diverses reconnaissances internationales jusqu'au prix Cervantes, la plus haute récompense pour les écrivains espagnols et hispano-américains, en 2001.
 
En France, le prix Médicis étranger lui est décerné en 1989 pour son roman "La Neige de l'amiral".