Cartooning for Peace a 10 ans : Plantu "Il ne faut rien lâcher sur nos opinions"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 28/09/2016 à 14H26, publié le 21/09/2016 à 18H23
Plantu au 13 h de France 2

Plantu au 13 h de France 2

© France2/culturebox

Cartooning for Peace a dix ans. L'association créée par Plantu et Kofi Annan pour soutenir les dessinateurs de presse du monde entier a choisi la journée internationale de la paix pour publier "Le dessin de presse dans tous ses états". L'ouvrage est riche de près de 200 illustrations .

Cela fait 10 ans que Cartooning for Peace a vu le jour. 10 ans d'actions pour défendre la liberté des dessinateurs de presse dans le monde. Et en 10 ans, des liens se sont tissés avec des dessinateurs chrétiens, musulmans, juifs, athées, agnostiques ; des ponts se sont créés.

"Là où on voit bien qu'il y a des cultures qui ne se comprennent pas, on essaie de faire des conversations, des débats et ce livre raconte tout ça", précise Plantu. Un livre qui rassemble dessins et moments forts d'un colloque organisé le 21 septembre 2015 sur le thème "Le dessin de presse dans tous ses états".

https://videos.francetv.fr/video/NI_805845@Culture

"Le dessin de presse dans tous ses états" rassemble les dessins de 147 dessinateurs du monde entier. "Notre problème à nous dessinateurs, avec l'arrivée d'internet c'est de savoir comment, quand on fait une image, elle pourra être comprise, pas comprise ou manipulée à 10 000 kms de là".


L'un des écueils auxquels sont confrontés les dessinateurs de presse, c'est l'amalgame. Parmi les dessins que Plantu apprécie beaucoup, il y a celui-ci de Chimulus, un dessinateur français, réalisé au lendemain d'un attentat.
Chumulus "Lendemain de massacre"

© Chimulus

Cartooning for Peace : un bouclier

"On a des fois des envies d'amalgame et il faut se calmer insiste Plantu. Le boulot de Cartooning for Peace c'est justement de rassembler des dessinateurs qui sont d'accord sur rien mais c'est pas grave."

Riss le directeur de Charlie Hebdo est présent dans le livre. "On a un projet d'essayer de se parler, de raconter et d'aller dans les écoles".

20 mois après la tuerie de Charlie Hebdo, des dessinateurs comme Plantu sont toujours sous protection policière. "Quand j'étais au Proche-Orient c'était même voiture blindée", précise le dessinateur du Monde. C'est pour cela qu'il parle de Cartooning for Peace comme d'un bouclier. 

Couverture de "Le dessin de presse dans tous ses états" Gallimard © DR