Avec la "7e salle", les cinéphiles nordistes deviennent programmateurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/06/2012 à 18H16
La salle de projection du Majestic à Lille

La salle de projection du Majestic à Lille

© MAXPPP/PHOTOPQR/LA VOIX DU NORD/Pierre Le Masson

C'est un dispositif qui sera d'abord testé dans le Nord-Pas de Calais avant d'être déployé nationalement : la "7e salle" va permettre aux spectateurs de choisir eux-mêmes la programmation de leur salle préférée, via un site internet. 10 cinémas sont concernés par cette première vague.

Ce petit film coréen dont on vous avait dit tant de bien a déjà disparu de l'affiche ? Tout n'est pas perdu, du moins si vous fréquentez l'une des salles concernées par cette opération. Le site internet laseptiemesalle.com proposera, à partir du 14 juin 2012, une liste de films nouveaux, inédits ou trop vite sortis des programmations. Après avoir fait son choix, l'internaute pourra faire campagne sur les réseaux sociaux pour le défendre et inviter le public à voter. 

En fonction des votes, un film pourra être programmé ou re-programmé. 

L'affiche de l'opération "La septième salle"

L'affiche de l'opération "La septième salle"

© DR

Ce concept unique en France, soutenu par le Pôle Images Nord-Pas de Calais, va se développer par étapes. Dans un premier temps, 10 cinémas indépendants ouvriront cette "7e salle" : Le Majestic (Lille), Le Duplexe (Roubaix), Les Ecrans (Tourcoing), Le Familia (Halluin), Ciné en Pévèle (Templeuve), Les Stars (Boulogne-sur-mer), Le Palace (Cambrai), Le Millenium (Caudry), Les Etoiles (Bruay la Buissière) et Arcs en ciel (Hazebrouck).

Fin 2012, l'opération sera étendue à d'autres régions, avec 50 salles concernées. Le réseau de ce cinéma interactif indépendant continuera à se tisser en France et en Europe jusqu'en 2014.