32e foire du livre à Brive : le roman papier résiste à la tablette numérique

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/11/2013 à 20H13, publié le 10/11/2013 à 11H59
La foir du livre à Brive © Francetv/culturebox

La 32e foire du livre de Brive, ce rendez-vous incontournable de la rentrée littéraire, est l'occasion de prendre le poul du secteur de l'édition. Malgré l'émergence du numérique et l'inquiétude des libraires, le marché du livre papier résiste !

Si le volume des ventes de la tablette numérique a été multiplié par 9 en deux ans, le livre papier résiste. Même si le marché du livre en France a reculé de 1.45% en 2012, il est loin de s'effondrer ! On note la montée en puissance d'internet qui représente désormais 12% des ventes alors que la Fnac, premier libraire dans le pays, a vu ses ventes s'effriter de 1.5% en 2012, selon le Figaro. Les plus menacées restent les petites librairies de quartier. Leur très faible rentabilité rend leur marge de manoeuvre de plus en plus limitée.

Reportage : Thierry Girault - Jean-Christophe Nicolas - Sophie Spielvogel

https://videos.francetv.fr/video/NI_139887@Culture

Les tablettes numériques sont certes de plus en plus présentes. 3.6 millions de tablettes (contre 1.5 millions en 2011) ont été vendues l'an dernier. 100. 000 oeuvres littéraires numériques sont à ce jour disponibles. Mais d'ici 2015, les livres numériques pourraient atteindre 3% seulement du marché total du livre.

Pendant trois jours, la ville de Brive accueillie plus de 350 écrivains dans la halle Brassens. Parmi eux, certains fidèles de la foire : Amélie Nothomb, Laure Adler, Alandre Jardin, Bernard Weber ainsi que les auteurs qui ont fait l'actualité littéraire de cette rentrée : Christophe Ono-dit-Biot, Sorj Chalandon, Douglas Kennedy.