Morgane Seliman raconte le terrifiant compte-à-rebours de la violence conjugale

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/11/2015 à 12H27, publié le 26/11/2015 à 11H50
A 32 ans, Morgane Seliman vit toujours dans la peur des représailles de son ex-compagnon. "Ma seule protection, c'est les médias" confie t-elle à Patricia Loison.

A 32 ans, Morgane Seliman vit toujours dans la peur des représailles de son ex-compagnon. "Ma seule protection, c'est les médias" confie t-elle à Patricia Loison.

© France 3 Culturebox

Morgane Seliman fait partie des 223 000 femmes victimes chaque année de violences physiques. Dans "Il m’a volé ma vie" (XO Editions), cette jeune mère de famille de 32 ans raconte l’enfer qu’elle a vécu durant quatre ans avec son compagnon et père de son fils. Quatre ans de violences quotidiennes et de torture mentale qu’elle a fini par fuir.

On a beau voir des reportages, des campagnes d’information, connaître les chiffres terribles des violences faite aux femmes au sein du couple (des violences qui en 2014 ont fait 134 victimes), chaque témoignage est glaçant, terrifiant. C’est ce qu’on ressent en écoutant Morgane Seliman. Le sourire très doux de cette belle femme de 32 ans a longtemps caché une vie non pas d’enfer mais en enfer (un extrait du livre sur Calaméo).

Des six années passées avec son compagnon, quatre ont été marquées par des coups quotidiens. Avant cela, le couple avait connu des disputes, parfois violentes, mais que la jeune femme mettait sur le compte de l’amour-passion. L’enfer a réellement commencé quand Morgane est tombée enceinte. Son compagnon est devenu exigeant,  hyper-pointilleux sur le moindre détail. Tout devenait prétexte pour frapper mais aussi pour rabaisser et humilier la jeune femme qui une fois les coups terminés, devait s’excuser pour des faits qui selon son ami avaient justifié une "correction".

Pourquoi n'est-elle pas partie plus tôt ? A cette question posée par Patrica Loison sur le plateau du Soir 3, la jeune femme répond tout simplement (et très justement) que "la peur rend bête et que la douleur bloque la pensée".

https://videos.francetv.fr/video/NI_565478@Culture

Morgane est partie parce qu’un jour, les coups se sont mis à pleuvoir devant son fils (ce qui n’était pas le cas jusqu’alors) et que leur violence allait la tuer. Elle a porté plainte. En comparution immédiate, son compagnon a été condamné à dix-huit mois de prison dont douze fermes. Il est ressorti avec un bracelet électronique tout en maintenant la pression psychologique sur la jeune femme, s’introduisant même dans son appartement. Avant de la frapper à nouveau. Là, avec l’aide de l’association Du côté des femmes, elle s'est cachée. Mais chaque fois, l'homme la retrouve, elle et son fils. En octobre 2013, il est à nouveau condamné à un an de de prison mais fait appel et continue à la harceler. Il sera finalement condamné en 2015 pour coups et blessures mais sans peine de prison. Quant à l'ordonnance de protection...qui a pris fin le 17 novembre 2015.
 
Le déclic de son témoignage vient quand Morgane accepte de participer à l'émission d'Oliver Delacroix, "Dans les yeux d'Olivier". "C'était par une sorte de réflexe de survie. Je sentais que le silence m'étouffait" explique t-elle. Suite à cela, les Editions XO lui ont proposé de raconter son histoire dans un livre. Aujourd’hui, c’est ce livre et les soutiens qu’il a fait naître autour d’elle qui aide Morgane Seliman à se sentir plus forte et à ne plus avoir honte.
Morgane Seliman Livre © XO Editions
"Il m’a volé ma vie" 
de Morgane Seliman (avec la collaboration de Caroline Sers)
chez XO Editions
236 pages
16,90 euros