"Merci pour ce moment" de Valérie Trierweiler : les librairies prises d'assaut

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 08/09/2014 à 08H47, publié le 04/09/2014 à 13H27
"Merci pour ce moment" (Les Arènes) de Valérie Trierweiler dans les librairies le 4 septembre

"Merci pour ce moment" (Les Arènes) de Valérie Trierweiler dans les librairies le 4 septembre

© PASCAL GUYOT / AFP

La sortie surprise du livre de Valérie Trierweiler "Merci pour ce moment" (Les Arènes) fait déjà un carton dans les librairies. Tiré à 200 000 exemplaires, la précipitation de sa sortie a aussi surpris les libraires. Certains n'ont pas été livrés, alors que dès l'ouverture ce matin les clients se précipitaient pour le réclamer. Reportage dans deux librairies de la région parisienne.

Reportage : P. Machuret, G. Le Goff, M.Mirfenderesky

https://videos.francetv.fr/video/NI_151629@Culture

"Bonjour ! Est-ce que vous avez reçu le roman de madame Trierweiler ?". Depuis ce matin, dès l'ouverture dans les librairies, c'est la même question qui revient. "Non, malheureusement nous ne l'avons pas reçu", répond dépité ce libraire de la banlieue parisienne. Entre 10 heures et 11 heures, plus de 20 personnes ont déjà franchi la porte de la librairie pour le réclamer. Le livre de l'ex-Première dame aurait dû lui être livré ce matin en 30 exemplaires. 

Une telle précipitation a de quoi surprendre. "Ça n'arrive presque jamais, voire jamais ! " s'exclame-t-il. Comme tous les libraires, il n'a appris que mardi matin la parution de ce roman dont tout le monde parlait depuis des mois . "On en a tout de suite commandé 30, en se basant sur les ventes qu'avaient fait le livre de Cécilia Attias".

Pendant ce temps, les clients continuent à entrer dans la librairie pour demander le livre de Valérie Trierrweiler. "Ah, vous ne l'avez pas reçu ? Je peux vous le commander ? Il coûte combien au fait ?" Un autre arrive juste derrière : "Vous pouvez me le mettre de côté ? Vous me prévenez comment quand il arrive, par SMS ?".

"C'est malin de le sortir en pleine rentrée" 

Le libraire est décontenancé. "Moi je pensais à ma rentrée littéraire. Je ne m'y attendais pas", explique-t-il. "C'est malin, en même temps, de le sortir en pleine rentrée. En même temps, je pense que le livre aurait très bien marché sans l'effet de surprise. Dans le contexte actuel (qui aide ou qui n'aide pas, ça dépend de quel point de vue où on se place), après la semaine qui vient de s'écouler, le remaniement, tout ça…L'éditeur a peut-être voulu éviter les fuites dans la presse", explique-t-il, avant de revenir à des considérations plus pragmatiques : "Il faudrait qu'il arrive quand même, parce qu'avec ce genre de livre, il y a un effet d'immédiateté. Ensuite, les gens en auront tellement entendu parler, ils auront lu des extraits dans la presse, ils auront l'impression de tout savoir et n'auront plus envie de l'acheter. C'est maintenant ou jamais !", poursuit-il. 

"C'est une femme humiliée, elle règle ses comptes, et en plus elle a besoin d'argent"

"En tout cas, je ne vais pas le lire ça c'est sûr. Il n'a pas besoin de ma lecture pour être lu. Je préfère me consacrer à des essais ou des documents de qualité qui ne bénéficient pas de la même presse", ajoute le libraire. "Cela dit, il y a peut-être des gens qui vont entrer dans une librairie pour la première fois pour acheter ce livre, et qui regarderont peut-être autre chose. Moi je pense que tout ce qui fait entrer les gens dans une librairie est bon à prendre", conclut-il, philosophe.

Dans une autre librairie, à Paris dans le 7e arrondissement, les livres de l'ex-Première dame sont bel et bien arrivés : deux hautes piles dominent à la caisse. "Depuis ce matin je n'arrête pas ! ", explique le libraire. "On me les achète même par deux : un pour soi et un autre pour offrir !". Que les extraits publiés par la presse ne promettent pas un livre d'une qualité littéraire exceptionnelle ne semble pas faire partie des arguments de vente : "C'est une femme humiliée, elle règle ses comptes, et en plus elle a besoin d'argent".

Merci pour ce moment Valérie Trierweiler (Les Arènes - 320 pages - 20 euros)