Les frères Bogdanov décortiquent la théorie du hasard

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/01/2014 à 12H41, publié le 05/01/2014 à 12H36
Le hasard est-il programmé ? Le frères Bogdanov posent la question

Le hasard est-il programmé ? Le frères Bogdanov posent la question

© FRED DUFOUR / AFP

Igor et Grichka Bogdanov sont les invités du Soir 3 pour évoquer leur nouveau livre intitulé « La fin du hasard » (Grasset) dans lequel ils reviennent sur les multiples théories avancées depuis les années 20 sur la place du hasard dans nos vies et dans la naissance du monde.

https://videos.francetv.fr/video/NI_141107@Culture

Chaque nouvel ouvrage des frères Bogdanov crée la polémique ou en tout cas la curiosité. Un phénomène autant lié au contenu de leurs livres qu’à la personnalité et au physique des deux jumeaux dont l’appétit pour la connaissance et la transmission ne date pas d’hier.
 
Le goût des sciences et l'envie de vulgariser

En 1976, alors qu’ils sont âgés de 27 ans, Igor et Grichka publient leur premier livre « Clefs pour la science-fiction », préfacé par Roland Barthes. L'écrivain et sémiologue estimait que leur ouvrage était  « empreint d'une bienveillance profonde - profonde en ce qu'elle remonte à une certaine idée du bonheur ». La même année, ils réussissent après moults coups de téléphone à joindre Yves Mourousi qui les invite dans son journal sur TF1 pour présenter leur livre. Leur duo plaît au journaliste vedette de l’époque qui leur propose une séquence consacrée aux robots et aux extraterrestres dans son émission « Bon appétit ». Ce n’est pas leur première chronique télé : les frères Bogdanov en avaient déjà une dans l’émission « Un sur cinq » de Patrice Laffont (destinée à la jeunesse et diffusée le mercredi après-midi sur Antenne 2),  Puis en 1979, ce sera le début de Temps X qui se prolongera jusqu’en 1987.
Les frères Bogdanov présenteront par la suite de nombreuses émissions centrées sur les sciences et le futur, jusqu’en 2011. Mais parallèlement, ils continuent à écrire des livres, d’abord axés sur la science-fiction puis davantage tournés vers la compréhension de l’univers et des grandes questions liées au Big-Bang, à l’existence de Dieu, aux autres formes de vie. Au total, les Bogdanov ont publié une quinzaine d'ouvrages. Et si certaines de leurs théories ont fait des remous dans le milieu scientifique, force est de reconnaître leur goût et leur capacité à parler simplement et avec passion de concepts parfois très compliqués. 

© Grasset
« La fin du Hasard » par Igor et Grichka Bogdanov aux Editions Grasset – 312 pages – 20 euros