"La récréation" : Frédéric Mitterrand amer et gai sur la pratique du pouvoir

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/11/2013 à 15H15, publié le 05/11/2013 à 14H21
Frédéric Mitterrand

Frédéric Mitterrand

© GABRIEL BOUYS / AFP

Dans "La récréation", qui paraît chez Robert Laffont, Frédéric Mitterrand revient en 700 pages sur son passage rue de Valois et son expérience du pouvoir. L'ancien ministre de la Culture qui cultive la liberté de pensée et de parole a choisi la forme de la chronique pour analyser au jour le jour cet épisode politique de sa vie. Amitiés et inimitiés sont perceptibles dans ce livre écrit "à chaud".

C'est une mode chez les anciens ministres. Transformer ses souvenirs du pouvoir en un livre qui permettra à la fois de tenter de laisser une trace, mais aussi de gratter quelques revenus supplémentaires, on ne sait jamais de quoi seront faits les lendemains.

L'interview de Frédéric Mitterrand par Laurent Delahousse

https://videos.francetv.fr/video/NI_139891@Culture

L'interview de Frédéric Mitterrand par Louis Laforge

https://videos.francetv.fr/video/NI_139763@Culture

L'avantage avec Frédéric Mitterrand, c'est d'avoir à faire à un véritable écrivain. On est sûr que les mots que l'on a sous les yeux sont bien de sa plume. Il le dit ouvertement, il s'est inspiré des "Choses vues" de Victor Hugo. Il a donc tenu une espèce de journal personnel. Tout au long de son ministère, Mitterrand a relaté des faits, fixé des réflexions et des analyses, le tout sur des fiches qu'il a reprises quelques mois après avoir quitté le pouvoir. Au terme de cette rédaction, Robert Laffont publie un pavé de 700 pages intitulé étrangement "La récréation".
"La récréation" couverture © Robert Laffont
"La récréation"
De Frédéric Mitterrand
Editions Robert Laffont
726 pages 24 euros