"Immortelle randonnée" pour Jean-Christophe Rufin sur les chemins de Compostelle

Par @Culturebox
Publié le 12/05/2013 à 14H00
Jean-Christophe Rufin invité du 20 heures de France 2 le samedi 11 mai.

Jean-Christophe Rufin invité du 20 heures de France 2 le samedi 11 mai.

© France 2/Culturebox

Il y a quelques semaines, l'académicien Jean-Christophe Rufin publiait un livre sur son expérience sur les Chemins de Compostelle. "Immortelle randonnée" est aujourd'hui classé dans les meilleures ventes. Un engouement du public que l'auteur est venu expliquer sur le plateau du 20 heures de France 2.

Chaque année plusieurs centaines de milliers de personnes se lancent sur les chemins de Compostelle. Parmi eux un certain Jean-Christophe Rufin. Entre mai et juin 2011, le Prix Goncourt 2001 a décidé de prendre son bâton de pélerin. 800 km entre Hendaye et St Jacques en Galice sur le Camino del Norte, réputé le plus difficile. Un défi plus sportif que religieux, qui l'a mené au-delà de ses attentes sur le chemin de la sagesse et du dépouillement : " En partant pour Saint-Jacques je ne cherchais rien et je l'ai trouvé". Un parcours initiatique que l'auteur a finalement décidé de faire partager  avec humour et émotion à travers son livre "Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi" paru chez Guérin. 

Reportage : A.Monteux / J.Ababsa / B.Auzet / B.de Saint-Jorre / C.Ferron

https://videos.francetv.fr/video/NI_145931@Culture

Les Chemins de Compostelle conduisent au dépouillement selon Jean-Christophe Rufin.  Il faut aller à l'essentiel, alléger le plus possible son sac et donc se séparer de tout ce qui n'est pas indispensable. Pareil pour les idées. Pour avancer sur la route de St Jacques, il faut savoir laissser au bord du chemin préjugés, tracas et autres considérations matérialistes. Un parcours spirituel qui n'est pas sans rappeler celui du fameux St Jacques, premier apôtre martyr de la Chrétienté, décapité sur ordre du roi Hériode Agrippa au 1er siècle après J.C. C'est sont tombeau découvert par un ermite en Galice que les pélerins honorent depuis près de 10 siècles. Devenu l'un des 3 grands pélerinages de la Chrétienté avec Rome et Jérusalem, Saint-Jacques de Compostelle attire de plus en plus de personnes, croyantes ou pas qui trouvent en chemin la spritualité, le dépassement de soi-même et parfois même, l'amour.