Edouard Balladur raconte les derniers mois au pouvoir de Georges Pompidou

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/10/2013 à 21H19, publié le 11/10/2013 à 12H13
Georges Pompidou, alors Premier ministre et Edouard Balladur, membre de son cabinet, le 25 mai 1968 à Paris lors de l'ouverture des négociations qui déboucheront sur les "Accords de Grenelle"

Georges Pompidou, alors Premier ministre et Edouard Balladur, membre de son cabinet, le 25 mai 1968 à Paris lors de l'ouverture des négociations qui déboucheront sur les "Accords de Grenelle"

© UPI/AFP

L’ancien Premier ministre Edouard Balladur fût l'un des plus proches collaborateurs de Georges Pompidou, d’abord à Matignon puis à l’Elysée. Dans « La tragédie du pouvoir », il raconte les derniers mois et le courage de l’ancien Président de la République meurtri par la maladie

Reportage : G.Daret, C.Cormery, J.Bignon, M.Olico

https://videos.francetv.fr/video/NI_139041@Culture

Dans cet ouvrage Edouard Balladur se souvient des derniers mois de Georges Pompidou à l’Elysée. Un Président rongé par la maladie et la souffrance mais qui jusqu’au bout assumera ses responsabilités, continuant même effectuer des visites d’Etat comme cette rencontre avec Brejnev au bord de la mer Noire en mars 1974. Georges Pompidou mourra quelques semaines plus tard.
 
Un courage face à la douleur dont à l’époque les Français ne sauront rien. Il faut dire que la santé des Présidents reste le secret le mieux gardé de la Ve République. 

Edouard Balladur revivra des années plus tard la même situation, cette fois en tant que Premier ministre d’un François Mitterrand atteint d'un cancer.
Mais il l'assure, cette opacité, ces mensonges d’Etat, ne seraient plus possible de nos jours…
 
 
"La tragédie du pouvoir" Edouard Balladur (Fayard - 350p.- 22 euros)