"Desproges par Desproges", une mine d'inédits publiés par sa fille

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/12/2017 à 15H23, publié le 02/12/2017 à 12H45
Pierre Desproges en 1983 dans "La minute nécessaire de M. Cyclopède"

Pierre Desproges en 1983 dans "La minute nécessaire de M. Cyclopède"

© BENAROCH/SIPA

Presque trente ans après la mort de Pierre Desproges, sa fille Perrine publie "Desproges par Desproges" aux Editions du Courroux, créées pour l'occasion. Pour les fans de l'humoriste, cet hommage d'une fille à son père représente une mine composée à 80% de documents inédits. L'image de "M. Cyclopède" s'affine grâce à cet ouvrage très complet sur l'artiste mais aussi sur l'homme et le père.

Pour pasticher maladroitement le célèbre auteur de "La minute nécessaire de M. Cyclopède", on pourrait écrire "Feuilletons ensemble un kilo 900 grammes de Pierre Desproges". C'est en effet à quelques grammes près le poids du livre que vient de publier Perrine Desproges, la fille de l'humoriste, aux éditions du Courroux. Elle a l'élégance de le cosigner avec feu son père, auteur évidemment de la quasi totalité de l'ouvrage.

Reportage : France 2 L. Hakim / D. Dahan J-C. Branger / G. Liabeuf / M. Marini

https://videos.francetv.fr/video/NI_1134651@Culture

L'humoriste, l'homme, le père

"Desproges par Desproges", c'est surtout 340 pages qui évoquent l'humoriste mais aussi l'homme et, bien sûr, le père. On y rit (encore et toujours), on s'y émeut, on s'y étonne (forcément). Cette biographie d'un père par sa fille nous offre des images  inattendues. Qui avait déjà vu une photo de Desproges enfant ?  Des surprises comme celle-ci fourmillent dans le livre.
"Desproges par Desproges"

"Desproges par Desproges"

© Editions du Courroux

Dynamiter

Documents familiaux, interviews oubliées, entretiens, collages, manuscrits, textes jamais publiés, articles de "Desproges avant Desproges", mais aussi correspondance composent cet hommage d'une fille à son père. Avis aux fans, le livre contient 80% d'inédits ! On y découvre des lettres (souvent imaginaires : de Heinrich Himmler au tueur en série Landru par exemple) où l'ancien journaliste de "l'Aurore" pratiquait déjà sa propre langue française.

Un style toujours au cordeau, mais faisant coexister dans la même phrase des mots qui ne s'attendaient pas à cohabiter et dont le rapprochement fait tout le sel. Humour littéraire, exigence du style pour dynamiter la pensée commune et les raisonnements obligatoires, surgissement d'expressions désuètes, situations improbables et autodérision, Desproges fait toujours rire. Après 29 années passées à proximité de Chopin et d'Alain Decaux dans la dixième division du cimetière du Père-Lachaise, étonnant, non ?

Desproges par Desproges

De Perrine et Pierre Desproges
Editions du Courroux
340 pages
39 euros