Décès de Peter Mayle, l'écrivain britannique qui aimait la Provence

Mis à jour le 19/01/2018 à 14H00, publié le 19/01/2018 à 12H07
L'écrivain britannique Peter Mayle à Lourmarin (Vaucluse) en avril 2006

L'écrivain britannique Peter Mayle à Lourmarin (Vaucluse) en avril 2006

© Ulf Andersen / Gamma Rapho / Aurimages / AFP

L'écrivain britannique Peter Mayle, est décédé à l'âge de 78 ans, a annoncé son éditeur Alfred A. Knopf. L'écrivain était célèbre pour ses best-sellers sur la Provence, notamment "Une année en Provence".

"Nous avons la tristesse d'annoncer le décès, tôt aujourd'hui, de Peter Mayle, dans un hôpital près de chez lui dans le sud de la France", a écrit Alfred A. Knopf, son éditeur, sur son compte Twitter.
 
Dans "Une année en Provence" (1989), Peter Mayle racontait son installation en France, à Ménerbes dans le Luberon, et son coup de foudre pour la Provence, alors qu'il essayait d'écrire un roman. "J'étais beaucoup plus occupé à découvrir les curiosités de la vie en Provence et je n'arrivais pas à me mettre au travail. Tout ce que j'apprenais du plombier, de mon voisin agriculteur, du cueilleur de champignons et de la dame à l'âne frustré était bien plus fascinant que tout ce que je pouvais inventer", avait-il expliqué au Guardian dans une interview en 2010, rappelle le quotidien.

Des millions de livres vendus dans le monde

Le livre est devenu un des plus grands succès de la littérature de voyage de tous les temps, rappelle The Guardian : plus d'un million d'exemplaires vendus au Royaume-Uni et 6 millions dans le monde. Une série télé a été adaptée du livre.
 
D'autres ouvrages avaient suivi, qui racontaient avec humour la vie en France.
 
Né à Brighton en Angleterre en 1939, Peter Mayle avait travaillé dans la publicité avant de se mettre à l'écriture. Il avait commencé par écrire pour les enfants avant de publier ses livres à succès. Pour échapper à ses fans, il avait quitté un temps la Provence et s'était installé à Long Island à New York. Mais il était revenu en Provence, pour vivre à Vaugines, dans le Luberon.
 
Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur en 2002.