Décès du poète alsacien André Weckmann, chantre du bilinguisme

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/07/2012 à 14H17
  • Le poète alsacien André Weckmann est décédé à l'âge de 88 ans
  • Le poète alsacien André Weckmann est décédé à l'âge de 88 ans
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Le poète alsacien André Weckmann est décédé à l'âge de 88 ans
    Le poète alsacien André Weckmann est décédé à l'âge de 88 ans © France 3 / Alsace
  • Le poète alsacien André Weckmann est décédé à l'âge de 88 ans
    Le poète alsacien André Weckmann est décédé à l'âge de 88 ans © France 3 / Alsace

Le poète et romancier alsacien André Weckmann, grand défenseur du bilinguisme, est décédé dimanche des suites d'une embolie pulmonaire à l'âge de 87 ans, a-t-on appris lundi auprès de l'Association Culture et bilinguisme d'Alsace-Moselle.

Victime d'une chute en Autriche la semaine dernière, il a été hospitalisé à Strasbourg mais sa santé s'est brutalement détériorée, selon les responsables de l'Association.

"C'est une figure centrale de la période récente au niveau culturel, littéraire et de l'engagement pour l'identité régionale", a ajouté le président de l'Association, Jean-Marie Woehrling.

Auteur de plus d'une trentaine d'ouvrages, André Weckmann écrivait en trois langues, français, allemand et alsacien. "Il avait fait du dialecte un instrument de création poétique de très haut niveau, et montré que l'alsacien pouvait être autre chose qu'une langue de la rue", a expliqué M. Woehrling.

Né en novembre 1924 à Steinbourg (Bas-Rhin), il avait été incorporé de force dans la Wehrmacht en février 1943 avant de déserter en septembre 1944 et de rejoindre les Forces françaises de l'intérieur (FFI).

Il avait commencé sa carrière littéraire en 1948 en lisant ses textes à la radio. En 1969, il avait notamment écrit "Les nuits de Fastov", qui racontait la situation des "Malgré-Nous" dans cette ville du front russe où il avait été blessé. Parallèlement à sa carrière littéraire, qui lui avait valu de nombreux prix, ce professeur agrégé d'allemand avait publié des ouvrages pédagogiques sur l'enseignement de la langue de Goethe à partir du dialecte alsacien.

Marié et père de deux enfants, M. Weckmann devait publier son prochain ouvrage en septembre.

En 1999, il avait notamment signé avec plus de 400 artistes, intellectuels et représentants de la classe politique alsacienne un appel au président Jacques Chirac et au Premier ministre Lionel Jospin afin que la France ratifie la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Cette ratification n'est toujours pas effective, mais François Hollande l'a inscrite dans son programme présidentiel.

Voir le sujet de France3 Alsace consacré à André Weckman :