"Configuration du dernier rivage" : Houellebecq revient à la poésie

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/03/2013 à 12H32, publié le 19/03/2013 à 12H28
Michel Houellebcq en septembre 2012 à Barcelone

Michel Houellebcq en septembre 2012 à Barcelone

© ESTEVEZ ALBERTO/EFE/SIPA

Près de quinze ans après son dernier recueil de poèmes, l'écrivain Michel Houellebecq, prix Goncourt 2010, revient à la poésie avec "Configuration du dernier rivage", à paraître le 17 avril chez Flammarion.

Ce cinquième opus au titre très "houellebecquien", dont la sortie a été annoncée par Le Figaro, fait suite à la prose poétique de "Rester vivant", publié aux éditions de La Différence en 1991, et aux recueils "La poursuite du bonheur" (même maison en 1992 puis nouvelle édition chez Flammarion en 1997), "Le sens du combat" (1996) et "Renaissance" en 1999, toujours chez Flammarion. L'ensemble de son oeuvre poétique, première vocation de l'écrivain qui affirme volontiers être devenu romancier par défaut, a par ailleurs été réuni en 2000 en poche (J'ai Lu). 

 "Configuration du dernier rivage" rassemble en à peine 90 pages et cinq sections des poèmes courts et sombres, rimés ou non. "La poésie, ça part d'un vers. Des fois ça se met à rimer un peu tout seul, d'autres fois non. Mais relativement souvent, cela rime dans mon cas", disait n janvier l'auteur sur France Culture. "En supposant que je vive vieux, peut-être que j'écrirai plein de poèmes. Un poète vieux, je trouve ça bien. A mon âge, il faut que je sorte du modèle Baudelaire (...) mais mon goût pour la poésie ne diminuera pas", poursuivait-il. "Et c'est bien les poèmes parce qu'on ne vous met pas la pression..." 

Mi-décembre 2012, Michel Houellebecq avait annoncé à l'AFP quitter l'Irlande, où il séjournait depuis de nombreuses années, pour rentrer vivre à Paris. "Si j'ai choisi la France plutôt qu'un pays francophone (Belgique ou Suisse), c'est pour des raisons personnelles, pas dans une démarche militante", avait expliqué l'auteur en pleine affaire Depardieu. "L'argent est important, mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus important". 

Son roman "Les particules élémentaires" va par ailleurs être mis en scène au Festival d'Avignon du 8 au 13 juillet par le jeune collectif "Si vous pouviez lécher mon coeur". L'oeuvre de Houellebecq est souvent montée à l'étranger mais rarement en France.