Charles Najman, réalisateur de "Royal Bonbon", est décédé

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/07/2016 à 10H39, publié le 21/07/2016 à 10H20
Charles Najman est décédé à 60 ans. 

Charles Najman est décédé à 60 ans. 

© Jean Segura / Wikicommons

Le réalisateur et écrivain français Charles Najman est décédé lundi à son domicile. Il avait 60 ans. Ce passionné d'Haïti avait notamment tourné "Royal Bonbon", première fiction entièrement tournée sur l'île, pour laquelle il avait reçu le Prix Jean-Vigo en 2002.

Son œuvre était marquée par sa passion pour Haïti et la mémoire de la Shoah. Né en France en 1956, Charles Najman est décédé lundi à l'âge de 60 ans, a annoncé Libération. Il est notamment l'auteur de "Haïti, Dieu seul me voit" en 1995.

Son film "Royal Bonbon", première fiction entièrement tournée à Haïti, raconte l'histoire d'un homme vagabondant dans les rues en rêvant à un royaume imaginaire. Sélectionné aux festivals de Toronto et Locarno, il avait été récompensé par le Prix Jean-Vigo en 2002. Charles Najman avait découvert Haïti après ses études de philosophie à la Sorbonne. 

Issu d'une famille juive polonaise, fils de déportés, Charles Najman avait également réalisé "La Mémoire est-elle soluble dans l'eau?" (1996) sur la vie après Auschwitz. Il y suit sa mère et d'autres rescapés lors d'un séjour thermal à Evian (Haute-Savoie), offert par le gouvernement allemand aux survivants des camps de la mort.

Son dernier film, "Pitchipoï" (2015), revenait sur les angoisses de l'héritage culturel et la mémoire juive. "Pitchipoï" était le terme utilisé par les juifs du camp de Drancy pour désigner la destination inconnue vers laquelle ils étaient déportés.

https://videos.francetv.fr/video/NI_155147@Culture