Jean-Pierre Mocky : "Moi, j’aime les gens"

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/05/2015 à 14H59, publié le 24/05/2015 à 14H54
Jean-Pierre Mocky, invité du Soir 3 le samedi 23 mai 2015.

Jean-Pierre Mocky, invité du Soir 3 le samedi 23 mai 2015.

© France 3

"Je vais encore me faire des amis" (Ed. du Cherche-Midi). Le titre du dernier livre de Jean-Pierre Mocky annonce la couleur. L’indomptable réalisateur y passe au crible les rencontres qu’il a pu faire en presque 70 ans de carrière. Les gens qu’il a aimés et les autres… Jean-Pierre Mocky était l’invité du Soir 3 ce samedi 23 mai.

https://videos.francetv.fr/video/NI_111337@Culture

"Aujourd’hui il est de bon ton chez les professionnels de la profession, de s’extasier devant des mélos aussi dégoulinants et surfaits qu’Amour, De rouille et d’os ou le Gamin au vélo".
Le ton est donné. Jean-Pierre Mocky n’a que peu d’estime pour les réalisateurs d’aujourd’hui et encore moins pour les festivals qui les honorent. Et pourtant, le cinéaste l’affirme, il aime les gens. "J’ai eu de grands amis comme Bourvil, Jacqueline Maillan et d’autres…C’était des gens bien."
 

Un cinéma d’idées et pas d’argent

A en lire ses "mémoires", Mocky a globalement eu plus d’amis que d’ennemis. Ce qu’il déteste, c’est le cinéma business. Il n’a d’ailleurs pas fait fortune grâce au 7e art, peinant souvent à boucler ses budgets. Le réalisateur ne serait d’ailleurs pas contre un coup de pouce de François Hollande qui lui a fait savoir par courrier qu’il appréciait ses films.
"Je serais ravi qu’il m’en offre un témoignage concret", écrit-il dans son livre. "Il a encore deux ans pour le faire".
 
"Je vais encore me faire des amis" - Editions du Cherche-Midi – 281 pages – 17 euros.