Antoinette Sachs, "L'Ultime mystère" de Jean Moulin raconté par Pierre Péan

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/11/2015 à 12H07, publié le 06/11/2015 à 12H05
Jean Moulin et Antoinette Sachs, une belle relation racontée par Pierre Péan et Laurent Ducastel

Jean Moulin et Antoinette Sachs, une belle relation racontée par Pierre Péan et Laurent Ducastel

© Albin Michel

Le journaliste et écrivain Pierre Péan consacre son nouveau livre à Jean Moulin. Dans "L’ultime mystère", co-écrit avec Laurent Ducastel et publié chez Albin Michel, Péan retrace les sept dernières années de cette figure de la Résistance, à travers les yeux d’Antoinette Sachs, une artiste peintre qui joua un rôle clé dans l’engagement de Moulin auprès du Général de Gaulle.

Pierre Péan connaît bien Jean Moulin. Le journaliste d’investigation et écrivain a déjà consacré deux ouvrages à cette icône de la Résistance (le dernier, "Vies et morts de Jean Moulin" est paru chez Fayard en 1998). Mais cette fois, Pierre Péan a choisi de faire vivre Jean Moulin avec ses défauts et ses qualités à travers les yeux d’une femme, Antoinette Sachs. Artiste peintre, personnalité libre et excentrique, elle a été sa compagne fidèle de 1936 jusqu’à sa mort en 1944, avant de consacrer sa vie à rétablir la vérité autour du héros trahi.

https://videos.francetv.fr/video/NI_543440@Culture

Jean Moulin fut un Préfet courageux puis un héros de la Résistance. Mais il était avant tout un homme. Et un homme qui aimait les femmes, tout en étant aimé d’elles. Jean Moulin était passionné de poésie, de peinture (il dessinait lui-même beaucoup). Et c’est certainement cette passion qui l’a rapproché d’Antoinette Sachs.

De deux ans plus âgé que lui, cette femme fantasque aux boucles brunes et à la beauté androgyne avait un vrai succès auprès de la gente masculine. Issue de la bourgeoisie, divorcée (comme Jean Moulin d'ailleurs), Antoinette était une peintre fauve, élève et amie de Fernand Léger et de Soutine. C’était aussi une femme engagée en politique qui avait sa carte au parti radical socialiste.

Antoinette Sachs dans son atelier

Antoinette Sachs dans son atelier

© Legs Sasse Musée du Général Leclerc Musée Jean Moulin

Jean Moulin et Antoinette se sont rencontrés en 1936 lors d’un dîner mondain. Entre eux, il y avait de nombreuses affinités, une communion d’esprit. "Mais" écrira Antoinette, "Jean Moulin ne m’aimait pas. Il y avait une affinité, quelque chose de très rare. C’était de la confiance. C’était supérieur à l’amour". Jean Moulin proposera le mariage à Antoinette et de lui faire un enfant. Elle refusa. Mais leurs relations restèrent très étroites. Trop pour certains. Selon Pierre Péan, "Les historiens dédaignaient Antoinette Sachs comme la plupart des Résistants. Ils la trouvaient trop fantasque". Elle est décédée en 1986 à l’âge de 90 ans.

Pierre Péan "L'ultime mystère" © Albin Michel

"Jean Moulin - L'Ultime mystère" de Pierre Péan et Laurent Ducastel
Editions Albin Michel
480 pages
22 euros