Colette Ferrat : "Je n'ai qu'une envie, c'est de vivre pour lui"

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/02/2015 à 18H51, publié le 26/02/2015 à 18H34
Colette et Jean Ferrat

Colette et Jean Ferrat

© Colette Ferrat / France 2

L’épouse du chanteur disparu il y a cinq ans, publie un livre de mémoires, très personnel et intime, pas une biographie : "Jean, un homme qui chante dans mon cœur". Elle était l’invitée d’Elise Lucet, dans les Cinq dernières minutes du 13 heures de France 2.

https://videos.francetv.fr/video/NI_155683@Culture

Colette Ferrat a vécu pendant plus de quarante auprès de "son" grand homme. "Nous avons toujours vécu en osmose, un bonheur parfait. Ce n’était que du bonheur" dit-elle. "Je n’étais pas dans sa vie, je ne me montrais jamais. Il était entouré d’artistes. Avant, j‘étais complètement une ombre". Colette n'épousera Jean qu'en 1992. Et elle ajoute : "Maintenant, je n’ai qu’une envie, c’est de vivre pour lui".
Colette Ferrat veut faire vivre à travers elle l'oeuvre de son mari

Colette Ferrat veut faire vivre à travers elle l'oeuvre de son mari

© Colette Ferrat / France 2
Une tâche immense

On sent que Colette est aujourd’hui poussée par une mission qui la dépasse : faire vivre Jean et son oeuvre à travers elle. C’est elle qui est aujourd’hui dépositaire des souvenirs de son chanteur de mari. Puisque explique-t-elle, "Jean n’avait aucune raison de raconter ses mémoires. Il était dans la vie".

On sent dans ce témoignage beaucoup d’admiration pour cet homme qui, dit-elle, était un altruiste. Il s’intéressait plus aux autres qu’à lui-même. Les autres comptaient beaucoup pour lui.
"Jean n'avait aucune raison de raconter ses mémoires. Il était dans la vie"

"Jean n'avait aucune raison de raconter ses mémoires. Il était dans la vie"

© Colette Ferrat / France 2
Vous parliez politique ?

Jean Ferrat fut longtemps considéré comme un chanteur "engagé" comme on le disait à l’époque. Ses chansons n’ont jamais été dépourvues de messages humanistes, quand ils n’étaient pas de révolte.

Vous parliez de politique ? demande Elise Lucet. "On n’a jamais parlé politique puisque nous partagions les mêmes idées", répond Colette Ferrat.
"Jean, un homme qui chante dans mon coeur"

"Jean, un homme qui chante dans mon coeur"

© Colette Ferrat / France 2
"Jean Ferrat, un homme qui chante dans mon cœur", de Colette Ferrat
Editions Michel Lafon14,95€