"Bébé made in France": le best-seller américain dans les bacs le 9 janvier

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/12/2012 à 11H15
La journaliste américaine Pamela Druckerman, auteure de "Bébé made in France"

La journaliste américaine Pamela Druckerman, auteure de "Bébé made in France"

© THOMAS COEX / AFP

Le best-seller de la journaliste américaine Pamela Druckerman, louant la sagesse de l'éducation à la française, sortira dans l'Hexagone le 9 janvier, sous le titre "Bébé made in France".

Ce livre, qui a fait fureur aux Etats-Unis début 2012, est publié en France par Flammarion et préfacé par la philosophe Elisabeth Badinter. Selon Pamela Druckerman, qui habite Paris, les petits Français seraient mieux élevés que les enfants américains. Ils seraient plus polis, plus indépendants, s'exprimeraient mieux et mangeraient mieux, et surtout pas tout le temps. Ils laisseraient aussi leurs mères vivre leurs propres vies et sauraient s'occuper tout seul.

En Amérique, "on ne s'attend pas à ce qu'adultes et enfants mangent la même chose et les parents américains ont tendance à laisser grignoter leurs enfants toute la journée", confiait l'auteur à l'AFP lors de la sortie de son ouvrage Outre-Atlantique.

L'édition américaine de "Bébé made in France" de Pamela Druckerman

L'édition américaine de "Bébé made in France" de Pamela Druckerman

© TIMOTHY A. CLARY / AFP

Lire, nager, utiliser un ordinateur: l'éducation est aussi une compétition en Amérique sur le mode "plus c'est tôt, mieux c'est", selon la journaliste. En France, "on insiste plus sur le développement de l'intelligence affective, du contrôle de soi, sur le langage correct. On développe les compétences sociales, la vie en groupe, comment parler aux adultes".

Les Américains semblent friands de modèles venus d'ailleurs dans ce domaine. En 2011, un ouvrage prônant une éducation très stricte, "L'hymne de la bataille de la mère Tigre", de Amy Chua, avait aussi fait un tabac.