Les contes de Hans Christian Andersen somptueusement réédités

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 17/12/2013 à 20H39, publié le 12/12/2013 à 18H44
Illustration de Josef Paleck pour "La Petite sirène" de Hans Christian Andersen (détail)

Illustration de Josef Paleck pour "La Petite sirène" de Hans Christian Andersen (détail)

© Editions Taschen

Alors que « La Reine des glaces », le dessin animé de Noël des studios Disney, est en tête du box-office, les contes de Hans Christian Andersen, auteur du récit original, font l’objet d’une belle édition richement illustrée chez Taschen.

Deux ans après le recueil de contes des frères Grimm, chez le même éditeur, c’est donc Andersen qui se voit gratifié du même traitement. Ne reste plus que Perrault, et les trois grands auteurs de contes de fées seront réunis avec le même effort éditorial.

Ce bel ouvrage relié et toilé rassemble les contes bien connus d’Andersen, tels « La Petite sirène »,  « La Reine des neiges », « L’Intrépide soldat de plomb » ou « Le vilain petit canard », mais également des titres moins célèbres comme « La Puce et le professeur », écrit trois jour avant sa mort en 1872, ou « Le coffre volant ». Le recueil compte au total vingt-trois contes, très richement illustrés par de nombreux artistes de différentes époques et nationalités. A ce titre, les abondantes silhouettes sont magnifiques.
Les contes de Hans Christian Andersen : 1re de couverture

Les contes de Hans Christian Andersen : 1re de couverture

© Editions Taschen
Une excellente introduction replace Andersen (1805-1872)  dans le contexte de l’époque et donne moult informations biographiques, telles ses origines pauvres, sa confiance en sa réussite, sa soif de reconnaissance, mais aussi sa vie sentimentale contrariée. Des éléments qui se retrouvent dans sa prose, que l’écrivain peaufinait, avec un souci du style narratif qui participe grandement de son succès.

A l’encontre des frères Grimm qui s’efforcèrent de recueillir des contes nordiques et allemands pour les actualiser, Andersen s’inspira pour beaucoup des récits entendus dans son enfance, racontés par les vieilles femmes de sa ville natale d’Odense, au Danemark, rassemblées dans la salle de filage de l’asile où elle vivaient. Mais il en tirera également des contes originaux sortis de sa plume.

L’illustration tenant une grande place, les biographies des artistes, tels Mabel Lucie Attwell, Kay Nielsen ou Jennie Harbourg - vingt-quatre au total - complètent en appendix ce bel ouvrage. Si l’on pense d’emblée aux enfants en matière de contes, les amateurs de littérature parallèles ou fantastique y trouveront largement leur compte. Idéal pour les fêtes de fin d’année. 

Les contes de Hans Christian Andersen
Sous la direction de Noel Daniel
320 pages
Editions Taschen
29,99 euros