Alan Stivell , un livre de légendes celtes et une tournée pour le barde breton

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/12/2013 à 17H01, publié le 31/12/2013 à 16H36
Alan Stivell

Alan Stivell

© PIERRE VERDY / AFP

Quelques jours avant ses 70 ans, le musicien Alan Stivell, chantre de la Bretagne, sort "Sur la route des légendes celtes" un livre qui reprend les traditions celtes bien au delà de sa région.Dans le même temps, il annonce une nouvelle tournée avec des morceaux de musique récents et d'anciens succès.

Les années 70. Alors que la musique folk connait un renouveau, Alan Stivell débarque avec un étrange instrument qu'après son père, il va remettre sur le devant de la scène. L'un de ses premiers albums s'intitule d'ailleurs "Renaissance de la harpe celtique".

Ce Breton de Paris né en Auvergne (les aléas de la guerre) va contribuer à "déringardiser" le folklore. "Pop-Plinn", la "Suite sudarmoricaine" puis "Tri Martelod" vont côtoyer dans les discothèques adolescentes les disques de Pink Floyd ou de Led Zeppelin.

Alan Stivell invité de la rédaction de France 3 Ouest

https://videos.francetv.fr/video/NI_141041@Culture

Tradition vivante
Alan Stivell a continué à maintenir vivante la tradition bretonne. Aujourd'hui, toujours très actif musicalement et éditorialement, il publie un livre de légendes celtiques illustré de photographies d'Yvon Boëlle. Ne s'en tenant pas seulement à la Bretagne mais explorant tous les pays de tradition celte, chaque légende est introduite par un texte d'Alan Stivell, inspiré par l'histoire rapportée. C'est donc un voyage, avec un guide érudit et amoureux de son sujet.
Sur la route des plus belles légendes celtes

Sur la route des plus belles légendes celtes

© Arthaud
Au printemps, Alan Stivell repartira en tournée avec un répertoire enrichi de nouvelles chansons, toujours dans la tradition celte.
La suite sudarmoricaine, en public en 1973
La suite sudarmoricaine aux Vieilles Charrues en 2010

"Sur la route des plus belles légendes celtes"
Alan Stivell avec Thierry Jolif
Photographies de Yvon Boëlle
Editions Arthaud
192 pages
35 euros