"Tintin au pays des Soviets", le premier album d'Hergé prend des couleurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/01/2017 à 12H53, publié le 10/01/2017 à 12H08
"Tintin au pays des Soviets" en version colorisée détail de la couverture

"Tintin au pays des Soviets" en version colorisée détail de la couverture

© Editions Moulinsart /Casterman

"Tintin au pays des Soviets", première aventure du célèbre reporter créée par le dessinateur belge Hergé, vient d'être publiée cette semaine en version colorisée. Les éditions Casterman publient en partenariat avec les éditions Moulinsart cette incontournable aventure de Tintin.

33 ans après la mort d'Hergé, Tintin, le petit héros à la houppette inventé par le dessinateur belge poursuit ses aventures. Dernier rebondissement en date dans la vie du reporter : la colorisation de l'album "Tintin au pays des Soviets" aux Editions Casterman, tiré à 300.000 exemplaires. Un événement pour les tintinophiles fêté dans les règles de l'art à Bruxelles. 

Reportage : A. Benbournane / B. Théry / R. Maucort

https://videos.francetv.fr/video/NI_893603@Culture

Depuis sa première publication sous forme de série en 1929 (publié dans "Le Petit Vingtième"), le voyage en Union soviétique est le seul opus des "Aventures de Tintin" à ne jamais avoir eu les honneurs de la couleur, contrairement aux neuf tomes suivants, qui étaient eux aussi parus initialement en noir et blanc.
Planche originale de "Tintin chez les soviets "

Planche originale de "Tintin chez les soviets "

© France 3 / Culturebox

Un album plus lisible grâce aux couleurs

La décision de l'éditeur Casterman de publier aujourd'hui une version colorisée de l'oeuvre fondatrice d'Hergé, 33 ans après sa mort, a suscité une polémique, certains avançant que le dessinateur, de son vrai nom Georges Remi, l'aurait fait lui-même s'il l'avait souhaité.  
Tintin soviets dans le petit vingtième

© France 3 / Culturebox / capture d'écran
Pour autant, les couleurs sombres et élégantes choisies pour l'occasion ont séduit la plupart des fans de Tintin qui ont participé lundi, nombre d'entre eux déguisés, au lancement de la nouvelle édition. "On aurait pu se passer de la colorisation mais je la trouve vraiment magnifique, elle rend l'album beaucoup plus lisible", assure Philippe Goddin expert d'Hergé. 

Une technique particulière 

C'est le coloriste Michel Bareau qui s'est chargé de la colorisation de l'album. Passer du noir et blanc à la couleur constitue un exercice délicat dans la vie d'une bande dessinée. "On ne pouvait pas essayer de réintégrer la chromie des albums de la série classique, ce n'est pas du coloriage mais une colorisation comme les vieux films d'actualité"
tintin soviets 2017.png © France 3 / Culturebox

L'actualité de Tintin est toujours foisonnante. Tous les ans, la série est traduite dans de nouvelles langues ou patois, les prix s'envolent à chaque vente aux enchères et les plus grands musées lui consacrent des expositions. A voir encore jusqu'au 16 janvier 2017 au Grand Palais "Hergé".

Près de 240 millions d'albums de Tintin ont été écoulés dans le monde à ce jour, dont  600.000 vendus dans l'Hexagone chaque année malgré l'absence  de nouveautés.

Tintin au pays des Soviets (Casterman - 135 pages - 14,95 €)