Rahan, le fils des âges farouches a 45 ans

Mis à jour le 18/11/2013 à 16H43, publié le 18/11/2013 à 15H12
Rahan

Rahan

© André Chéret

Né dans les pages de l’hebdomadaire Pif-Gadget, Rahan, le fils des âges farouches approche des 45 ans. Avec son compère Lécureux, Chéret avait imaginé les aventures de cet homme préhistorique, blond, athlétique et séduisant. Le salon du livre de Saint-Parres-aux-Tertres lui consacre une exposition et recevait André Chéret pour une séance de dédicace.

Le fils des âges farouches, connu aussi sous le surnom du "Fils de Crao" , Rahan est né en 1969 dans les pages de l'hebdomadaire Pif-Gadget. Au fil des années, les lecteurs ont pu se promener avec le collier de griffes de tigre à dents de sabre qu'il porte toujours autour du cou (en plastique, cadeau offert avec le numéro 5 de Pif gadget) et d'autres attributs de celui qui appartient à la tribu de "ceux qui marchent debout".

Il ne faut pas chercher la vérité préhistorique dans les cases des aventures de Rahan. Les auteurs (Le scénariste Roger Lécureux est mort la veille de l'an 2000, le 31 décembre 1999) n'ont jamais eu l'ambition de recréer la vie de l'époque. Il s'agit juste pour eux d'imaginer des aventures "plausibles".

Près de Troyes, la 12e édition de Saint-Parre aux livres, à Saint-Parres-aux-Tertres a choisi cette année de rendre hommage au héros et à son auteur survivant. Il faut dire que l'ensemble de la manifestation consacrée au livre et à la BD est placée sous le signe de l'âge de pierre. André Chéret a ainsi pu rencontrer ses lecteurs à l'occasion d'une séance de signature à deux pas de son exposition.

https://videos.francetv.fr/video/NI_140083@Culture

Rahan n'est pas un sauvage, même s'il vit dans un monde violent et sans lois. Il montre une humanité attentive et sait toujours différencier le bien du mal. Il est en cela sans doute en avance sur son temps ou marque déjà le premier degré de la civilisation.

Un long-métrage est en gestation depuis 2003. Un langage crédible a même été créé avec un linguiste mais le projet est au point mort depuis plusieurs années. Il devait respecter la réalité préhistorique en situant l'action pendant l'une des glaciations, lorsque les hommes de Cro-magnon avaient été contraints de changer de continent.