Ne voyez plus la BD en noir (et blanc) grâce aux coloristes de bande-dessinées !

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/01/2013 à 16H42, publié le 07/01/2013 à 14H36
Belleville Story, Coloré par Isabelle Merlet

Belleville Story, Coloré par Isabelle Merlet

© Dargaud / Isabelle Merlet / Vincent Pierrot

C'est le métier le moins connu de la bande-dessinée : celui de coloriste. Ils sont une cinquantaine seulement à le pratiquer en France. Parmi eux, un couple, Isabelle Merlet et Jean-Jacques Rouget, installés en Gironde.

https://videos.francetv.fr/video/NI_142963@Culture

Dans le monde de la bande dessinée il a y plusieurs métiers, parfois exercés par un même auteur. Après le scénariste, le dessinateur, le coloriste arrive en bout de course, y compris dans la reconnaissance. Pourtant, on fait de plus en plus appel à lui, avec l'évolution vers le numérique, qui requiert des connaissances techniques particulières, et avec le resserrement des délais, qui ne permet pas toujours à l'illustrateur de prendre le temps de "faire les couleurs".
Ces professionnels ont créé une association en 2009 pour défendre leur droits, et jouir d'un véritable staut. Ils souhaiteraient ainsi se voir créditer plus ouvent en coucevrture par les éditeurs, et ne pas seulement être rémunérés au forfait, mais aussi avoir leur part des recettes.