Mort de l'auteur de bande dessinée F'murrr, créateur du "Génie des Alpages"

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/04/2018 à 20H10, publié le 10/04/2018 à 18H25
Image tirée de l'album "Bêêêêstes of le génie des Alpages".

Image tirée de l'album "Bêêêêstes of le génie des Alpages".

© Dargaud

Les éditions Dargaud ont annoncé le décès de Richard Peyzaret, connu sous le nom de F’murrr à l'âge de 72 ans. Dessinateur et scénariste de bande dessinée, il est l'auteur d'un oeuvre importante dont émerge la série à succès "Le génie des Alpages". F'murr s'était distingué par un dessin génial et surtout un humour décalé, tour à tour absurde, loufoque et corrosif, à consonance philosophique.

"C'est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Richard Peyzaret, connu sous le nom de F'murrr", a indiqué Dargaud dans un communiqué.

Humour tendre et acide, absurde et corrosif

"Cet immense humoriste, tendre et acide, farouche et généreux, était aimé et respecté au-delà du seul monde de la bande dessinée, notamment pour sa série Le Génie des Alpages, exemple unique en France d'un humour absurde et métaphysique", a rappelé l'éditeur. Né à Paris en 1946, Richard Peyzaret, alias F'murr, avait commencé dans le dessin d’humour avant de rejoindre le monde de la BD en rencontrant des auteurs comme Mandryka. Lui l'introduit auprès de Goscinny et de son magazine "Pilote", en 1971. C'est là que débute véritablement sa carrière BD, avec ses premières séries, comme "Contes à rebours". C'est également dans Pilote que commence, en 1973, la série "Le Génie des Alpages".
Richard Peyzaret, alias F'murr, auteur et dessinateur de BD disparu le 10 avril 2018.

Richard Peyzaret, alias F'murr, auteur et dessinateur de BD disparu le 10 avril 2018.

© Dargaud / Rita Scaglia
Mettant en scène Athanase Percevalve, berger rêveur, son chien Génie et le bélier Romuald, cette série restera comme "un modèle de réjouissante pagaille et de non-sens rigoureusement maîtrisé".
"Le génie des Alpages" © Dargaud
"Je cultive l'absurde et le loufoque par goût personnel. Moins le sens est évident, plus je suis content. Je me méfie de tout ce qui est cadré et présenté comme une vérité monolithique : on ne peut approcher une vérité que par ce qui déborde", expliquait F'murrr dont le dernier album, "Robin des Pois à Sherwood", une version délirante et absurde de Robin des Bois où Marianne prend les devants, était paru en 2011.

"Le Pauvre Chevalier", "Spirella", "Jehanne d'Arc" 

Après Pilote, F'murr fait le tour des rédactions. Passage infructueux au Canard Sauvage et à Circus et surtout à Fluide Glacial. Suivra en revanche une collaboration importante à Métal Hurlant, où il imagine "Jehanne d'Arc", avant de rejoindre avec ce personnage prometteur, le journal "(A suivre)" édité par Casterman. "Jehanne d'Arc" relate l'histoire d'une héroïne paillarde et portée sur la boisson, copine avec Attila et Gilles de Rais, qui s'épanouit dans un Moyen-Âge peuplé de Huns et de mammouths et tombe amoureuse d'un extra-terrestre. F'murrr lui donnera un fils, Timofort, dont les aventures seront relatées dans "Tim Galère".

Parmi ses oeuvres figurent aussi "Le Pauvre Chevalier", histoire pseudo-médiévale d'un chevalier raté qui pratique la lévitation et "Spirella mangeuse d'écureuils", histoire d'une espèce de Spirou femelle et d'un écureuil baraqué comme un ours qui entretiennent des rapports équivoques...

"Réjouissante pagaille" et "non-sens rigoureusement maîtrisé"

L'éditeur Dargaud tente une conclusion dans son communiqué : "En résumé, F’murrr a traversé quatre ou cinq moutures de Pilote et participé au lancement de (A Suivre), Métal Hurlant et Circus. Il a très certainement contribué à éveiller des vocations de loufoquerie parmi la jeune génération de la bande dessinée. Et son "Génie des Alpages" reste un modèle de réjouissante pagaille et de non-sens rigoureusement maîtrisé, absolument uniques dans la bande dessinée ovine contemporaine".