"Mon père était boxeur", le récit poignant en BD et en film de Barbara Pellerin

Mis à jour le 10/01/2018 à 15H46, publié le 10/01/2018 à 15H32
"Mon père était boxeur", une bande dessinée de Barbara Pellerin, éditée chez Futuropolis

"Mon père était boxeur", une bande dessinée de Barbara Pellerin, éditée chez Futuropolis

© France 3 / Culturebox

Hubert Pellerin était champion de boxe dans les années 80. Sa fille, Barbara, photographe et cinéaste, livre un récit autobiographique poignant de cet homme : il prend la forme d'une bande dessinée éditée chez Futuropolis et d'un film disponible en DVD. Ce que le film ne dit pas, le livre le montre. Deux récits complémentaires qui révèlent le portrait unique d’une relation d’un père à sa fille.

C'est à la fois un témoignage, une histoire de famille et un grand cri d'amour pour un père qui a parfois manqué de tendresse pour sa famille. "Mon Père était boxeur" (dessin de Vincent Bailly, scénario de Barbara Pellerin et Kris) raconte la relation que Barbara Pellerin entretenait avec son père, un boxeur normand de renom dans les années 1980. Entre affection et violence. Un récit intime, profond et esthétique à découvrir en BD et en DVD. 

Reportage : F. Pesquet, JM Pitte / MC Varin / S. L'hôte / V. Ducroquet / F. Menecière 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1159191@Culture

Mon père ce héros

Dans le récit dessiné, Barbara Pellerin confesse sans pudeur le caractère colérique de son père. Plus attiré par les rings que par les câlins, les poings d'Hubert exprimaient ses émotions, souvent violentes. Terrorisée par tant de fureur, la petite Barbara "approchera de loin la bête".
Mon père était boxeur planche 4 © Futuropolis
Les années passent et la jeune femme diplômée de la prestigieuse Ecole Boulle et de l'Ecole de photo d'Arles installe son atelier en région parisienne. Printemps 2011, un coup de téléphone tragique vient réveiller les démons. Au bout du fil son père qui vient de sortir de l'hôpital après une tentative de suicide. Dès lors, elle renoue avec un passé imaginaire. 
Mon père était boxeur planche 5 © Futuropolis

Je n'ai jamais vu mon père boxer, mais je l'imaginais sur le ring, tantôt héros, tantôt martyr 

"Mon Père était boxeur" Barbara Pellerin
La boxe devient alors comme un trait d'union entre les deux étrangers. Barbara plonge dans un monde et découvre ses gènes profonds, qui s'avèrent patinés de sport. Pour réaliser son court métrage, elle fréquente les salles de sport, celle du boxing club rouennais où Hubert entraine alors la relève.
Hubert Pellerin lors d'un entraînement de boxe avec les jeunes du boxing club rouennais

Hubert Pellerin lors d'un entraînement de boxe avec les jeunes du boxing club rouennais

© Barbara Pellerin
Elle pose sa caméra, et le filme sous toutes les coutures durant six séances de tournage. Au terme de ces tête-à-tête père/fille, Barbara découvre un homme tendre malgré ses maladresses. Hubert décède quelques mois après le tournage, le 21 novembre 2012.
Hubert Pellerin boxeur © France 3 / Culturebox / Capture d'écran

Raconter sa région

Réalisatrice, illustratrice, photographe, Barbara Pellerin est une artiste complète qui raconte sa région natale, la Normandie. A travers des images d'usines désaffectées, elle trace, ici encore, son histoire familiale.
Barbara pellerin photo © France 3 / Culturebox
En témoigne, l'ancienne usine textile de Barentin (Seine-Maritime), lieu de rencontre de son père et sa mère. Son travail photographique honore à la fois la mémoire des siens et la mémoire ouvrière de la région. 

Depuis toujours je me sens spectatrice de la vie, un peu toujours en dehors des choses

Barbara Pellerin

Transmettre aux plus jeunes

Barbara Pellerin est aussi enseignante, c'est dans les établissements scolaires de Normandie qu'elle transmet aux enfants la façon de faire parler les images. Aujourd'hui, Barbara rend hommage à ce père bourru qui lui a transmis, à sa manière, ce qu'elle est aujourd'hui. 

Je suis fière d'avoir pu mener ce projet jusqu'au bout et fière d'avoir transformer les moment difficiles en quelque chose de beau

Barbara Pellerin
Couverture BD "Mon père était boxeur" © Futuropolis

"Mon père était boxeur" Réalisation Barbara Pellerin Dessin Vincent Bailly, scénario Barbara Pellerin et Kris Quilombo films & Futuropolis 2016

Cadet d'une famille de 14 enfants, mon père avait l'habitude de se faire respecter avec les poings. A 18 ans, galvanisé par un titre de champion de France espoirs, il interpella ma mère dans la cour de l'usine et la demanda en mariage. Durant 17 ans, ma mère accompagna ses victoires et ses défaites. Pourtant de leur histoire, je ne me souviens que des disputes violentes, de mon père fou de rage, fou d'amour, fou de jalousie, fou d'une violence qui le dépassait. Malgré tout, au milieu d'un gouffre creusé depuis l'enfance, la boxe deviendra un trait d'union entre nous deux. A 30 ans, désormais armée d'une caméra, je décide de le suivre aux abords du ring. Ce récit est le portrait d'une relation entre un père et sa fille.