"Les Terres rares", le nouveau Bob Morane est sorti

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/10/2015 à 16H34, publié le 30/10/2015 à 16H20
"Renaissance" et Terres rares", le dernier Bob Morane

"Renaissance" et Terres rares", le dernier Bob Morane

© France 3

Ses auteurs Aurélien Ducoudray pour le scénario et Dimitri Armand pour les dessins reprennent la suite de Henri Vernes, son créateur. Ils étaient les invités de Christelle Masssin sur France 3 Nord-Pas-de-Calais

https://videos.francetv.fr/video/NI_538460@Culture

Bob Morane, l'aventurier, généreux, beau brun ténébreux, né en 1953, c'est 232 romans dans les années 50, 128 albums en tout 30 millions de volumes et une chanson du groupe Indochine. Après des années de silence, les éditions du Lombard viennent de demander à Aurélien Ducoudray et Dimitri Armand de se remettre au travail pour tenter de renouer avec le succès de la saga.
Un héros du XXème siècle transporté au XXIème siècle

Un héros du XXème siècle transporté au XXIème siècle

© France 3
"On avait envie de l'emmener au XXIe siècle dans une actualité proche", explique Aurélien Ducoudray, le scénariste. "On voulait casser un peu l'image traditionnelle du brun ténébreux mais en le modernisant",poursuit Dimitri Armand, le dessinateur. Bob Morane est quelqu'un de profondément altruiste qui veut défendre des valeurs positives de gentillesse", conclut-il.

Voici donc "Renaissance" le dernier-né de la série. 
Bob Morane va-t-il continuer à séduire le public ?

Bob Morane va-t-il continuer à séduire le public ?

© France 3
Question récurrente dans ce genre d'opérations de résurrections de héros connus sous la plume d'autres dessinateurs : va-t-il séduire et le public et son créateur ? Henri Vernes a aujourd'hui 97 ans.

Dans une interview à 20 minutes, il n'a pas l'air convaincu par le résultat : "J’ai trouvé le résultat médiocre", dit-il. "Les personnages ont trop changé : Bob Morane a l’air d’un voyou des barrières, Bill Ballantine devient une sorte de brutasse à barbe rousse, Miss Ylang Ylang et Sophia Paramount sont maintenant des jeunes filles si quelconques qu’on ne les regarderait même pas dans la rue etc".

Réplique d"Aurélien Ducoudray : "Pour la santé du personnage, on ne tiendra pas compte de son avis, même s’il est légitime". "Bref, comme toujours, ce sera le public qui tranchera…", observe Henri Vernes. C'est la conclusion qui s'impose…