Le prix Landerneau BD 2017 à Philippe Valette pour "Jean Doux et le mystère de la disquette molle"

Mis à jour le 16/11/2017 à 10H08, publié le 16/11/2017 à 10H01
Détail de la couverture du livre "Jean Doux et le mystère de la disquette molle" de Philippe Valette.

Détail de la couverture du livre "Jean Doux et le mystère de la disquette molle" de Philippe Valette.

© Tapas-Delcourt

Le scénariste et dessinateur Philippe Valette a reçu le 15 novembre le prix Landerneau de la BD pour "Jean Doux et le mystère de la disquette molle" (Delcourt). L'album est un récit hilarant et caustique sur le monde de l'entreprise.

Paru au début de l'année, cet album est "une bande dessinée jouissive, drôlissime, accrocheuse et intelligente", a dit le scénariste de "Blacksad", l'Espagnol Juanjo Guarnido qui présidait cette année le jury du prix Landerneau BD.

Plongée hilarante dans le monde de l'entreprise

"Jean Doux et le mystère de la disquette molle", nous plonge au coeur d'une entreprise (spécialisée dans les broyeuses à papier) dans les années 1990. Jean Doux (tous les employés ont un prénom qui commence par Jean ou Jeanne!) découvre une malette contenant une disquette molle de la fin des années 1970. Quel est son secret ? Humour potache, univers des vieux jeux vidéo, l'album est d'une rare drôlerie.
A l'intérieur de l'abum "Jean Doux et le mystère de la disquette molle" (Tapas - Delcourt)

A l'intérieur de l'abum "Jean Doux et le mystère de la disquette molle" (Tapas - Delcourt)

© Tapas-Delcourt
Philippe Valette est un auteur venu de Lyon et résidant aujourd'hui à Paris, passionné de cinéma, d’animation et de jeux vidéo. Sa première BD, fabriquée d'abord dans un blog avec une boîte de huit feutres, est dédiée à Georges Clooney (édité chez Tapas BD).

Neuf autres albums étaient en lice pour le prix Landerneau BD, un des plus attendus dans le monde de la bande dessinée. Le prix est doté de 6.000 euros et l'ouvrage des lauréats bénéficie d'une mise en avant dans le réseau des espaces culturels E. Leclerc. L'an dernier, le prix avait été attribué à la scénariste d'origine laotienne Loo Hui Phang et au dessinateur suisse Frederik Peeters pour "L'odeur des garçons affamés" (Casterman).