Le Grand Prix de la critique BD 2018 décerné à l'italien "Gipi"

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Publié le 30/11/2017 à 16H35
L'artiste italien Gian Alfonso Pacinnetti ("Gipi") au festival "Internazionale a Ferrara", en 2007. 

L'artiste italien Gian Alfonso Pacinnetti ("Gipi") au festival "Internazionale a Ferrara", en 2007. 

L'artiste italien Gian Alfonso Pacinnetti, alias "Gipi", a reçu le grand prix de la critique BD 2018, décerné par l'association ACBD, pour son album "La Terre des Fils" (Futuropolis).

C'est le quatrième prix décerné cette année à l'artiste italien. Il a déjà été consacré par le grand prix RTL de la bande dessinée, le Prix Ouest-France Quai des Bulles 2017 au Festival de Saint-Malo et le Prix de la meilleure bande dessinée 2017 aux Utopiales, le festival SF de Nantes.
"La terre des fils", Gipi, Futuropolis. 

"La terre des fils", Gipi, Futuropolis. 

© Futuropolis

"La terre des fils" (traduit de l'italien par Hélène Dauniol-Rémaud) se déroule dans un futur incertain, sur une terre à l'abandon où la violence impose sa loi. Un père et ses deux fils, comptant parmi les survivants d'une catastrophe, doivent penser quotidiennement à leur survie. Le père, sans tendresse à l'égard de ses enfants, transmet ce qu'il croit essentiel: la faculté de survivre, quitte à écraser les autres. Chaque soir le père écrit dans un journal. Ses fils voudraient savoir ce qu'il note, savoir comment c'était avant... Le père meurt, les enfants, illettrés, récupèrent son carnet, incapables de le déchiffrer.

Un album "nimbé de noirceur et de mystère"

L'ouvrage, également en lice pour le Fauve d'Or du prochain festival d'Angoulême (25-28 janvier 2018) constitue une réflexion assez âpre sur la transmission, le langage et l'amour. "L'album est nimbé de noirceur et de mystère, porté par un style sobre, délié et expressif, gorgé de hachures", a déclaré l'ACBD.
 
Gian Alfonso Pacinotti, dit Gipi, né à Pise en 1963, a notamment signé "Le Local" (Gallimard), "Notes pour une histoire de guerre" (Actes Sud BD), prix René Goscinny et prix du meilleur album au festival d'Angoulême en 2005,  "S." (Coconino Press/Vertige Graphic), "Ma vie mal dessinée" et "Vois comme ton ombre s'allonge"(tous deux chez Futuropolis). Également réalisateur, Gipi est aussi dessinateur pour le quotidien italien La Repubblica.