Le dessinateur de comics Joe Kubert est mort

Par Laurence Houot-Remy @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 14/08/2012 à 10H16
Décès du  dessinateur de comics Joe Kubert, ici à sa table de travail en 2006

Décès du dessinateur de comics Joe Kubert, ici à sa table de travail en 2006

© MIKE DERER/AP/SIPA

Le dessinateur de l'âge d'or des comics américain est mort dimanche à l'âge de 85 ans.

Joe Kubert est né le 18 septembre 1926 en Pologne. Ses parents ont émigré alors qu’il n’avait que deux mois et se sont installés à Brooklyn (New York), où son père travaille dans une boucherie casher. Il commence sa carrière de dessinateur très jeune. En 1941, il n'a que 15 ans, et pour se faire de l’argent de poche, il encre les pages d’ "Archie" de Bob Montana dans Pep Comics chez MLJ Publication. A 16 ans, il intègre la prestigieuse High School of Music and Art.

Archie

Archie

© Bob Montana
Pour financer ses études, il travaille au Harry "A" Chesler Sweat Shop, pour lequel il encre et fait les couleurs des magazines édités par Quality, "Smash Comics" et "Police Comics" Il recolore entre autres les rééditions du "Spirit" d’Eisner à partir du n°11. En 1942, il dessine "Volton" pour Catman Comics n°8 d’Holyoke Publications puis "Flag-Man" et "Alias X" pour Captain Aero Comics, ainsi que sur des back-ups pour Blue Beetle n°13 et 15 chez Fox.

Volton

Volton

© Joe Kubert / Catman Comics
La naissance d'une école de comics

En 1953, avec Norman Maurer, il prend la direction éditoriale de St. John Publishing et lance la série de comics en relief 3-D Comics, avec "Mighty Mouse" dans le premier numéro (vendu à 1,2 millions d’exemplaires ), et créé son personnage préhistorique "Tor" dans le numéro 2.

Tor, le héros créé par Joe Kubert dans les années 50

Tor, le héros créé par Joe Kubert dans les années 50

© Joe Kubert
En 1976 il fonde la Joe Kubert School of Cartoon and Graphic Art, à Dover (New Jersey) une école prestigieuse de BD, qui forme de nombreuses stars futures des comics, comme Alex Maleev, Rags Morales, Steve Lieber. Deux des enfants de Joe, Andy et Adam passent par son école et deviennent aussi créateurs de comics.

La consécration internationale avec le roman graphique

Il s'oriente ensuite vers le roman graphique, avec "Jew Gangster", l'histoire d’un gangster juif dans le Brooklyn des années 30 et  "Yossel: April 19, 1943", dont l'action se déroule dans le ghetto de Varsovie où une partie de sa famille est morte. En 1996, il obtient la consécration internationale avec son grphic novel "Fax From Sarajevo", qui illustre sa correspondance avec son ami et agent Ervin Rustemagić, coincé à Sarajevo pendant le siège de la ville (Prix de la meilleure BD étrangère au Festival d’Angoulême). Le dessinateur disparu avait entamé dernièrement avec son fils Andy sur "Before Watchmen", un prequel à l'œuvre d'Alan Moore.

Planche extraite de l'album "Fax from Sarajevo"

Planche extraite de l'album "Fax from Sarajevo"

© Joe Kubert
Joe Kubert était considéré comme l’un des grands maîtres du comic book, inspirant toute une génération d’artistes. Sa mort a déclenché une avalanche de tweets attristés lui rendant hommage. Dave Gibbons, le dessinateur de Watchmen a été le premier à annoncer la mort de Joe Kubert, sur son compte twitter "un grand artiste et un grand homme".