Grzegorz Rosinski, le cocréateur de Thorgal, honoré à Versailles

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/02/2013 à 12H22, publié le 31/01/2013 à 17H59
Grzegorz Rosinski, le dessinateur de Thorgal depuis 1977

Grzegorz Rosinski, le dessinateur de Thorgal depuis 1977

© France 3 Culturebox

Chaque année, l’Hôtel de Ville de Versailles consacre une exposition à un grand nom de la bande dessinée. Pour sa 5e édition, L’Expo BD accueille jusqu’au 24 février Grzegorz Rosinski, le dessinateur de la série « Thorgal ». Une centaine de dessins originaux, de véritables œuvres d’art, illustre la carrière de cet artiste polonais dont le talent ne se limite pas à Thorgal.


Reportage : A. Marguet, J. Blanc, N. Gallet
Thorgal, son premier succès
Petit rappel pour ceux qui (comme l’auteure de ces lignes) connaissent Thorgal de nom sans pour autant en savoir plus sur l’histoire de ce héros : élevé par les Vikings,Thorgal est l'héritier d'un peuple ancien oublié des dieux. Guerrier courageux, archer inégalable, il poursuit son idéal de paix, accompagné par sa famille.

La série a été créée en 1977 dans le "Journal de Tintin" par Jean Van Hamme au scénario et Grzegorz Rosinski au dessin (depuis 2007, la saga est scénarisée par Yves Sente). C’est lors d’un voyage à Bruxelles en 1976 que Grzegorz Rosinski fit la rencontre de Van Hamme, une rencontre qui allait changer le cours de sa carrière.
Une planche extraite de "La Magicienne trahie", Tome 1 de la série Thorgal 

Une planche extraite de "La Magicienne trahie", Tome 1 de la série Thorgal 

© Editions Le Lombard
De la Pologne à la Suisse
Avant cela, Grzegorz Rosinski dessinait dans sa Pologne natale où il vit le jour en août 1941. Il découvre la bande dessinée occidentale grâce au journal « Vaillant », diffusé dans les pays de l’ex bloc de l’Est par le Parti Communiste français. Rosinski a 16 ans quand il réalise ses premières histories dessinées. « Depuis l’enfance », raconte t-il, « j’ai voulu travailler l’image parce que juste après la guerre, il n’y avait pas d’image, il n’y avait pas de BD, ni de livres illustrés. C’était très rare. C’est ce manque qui m’a poussé à travailler l’image. »

Après des études d’arts graphiques aux Beaux-Arts de Varsovie, il devient directeur artistique de "Relax", le premier magazine BD polonais. De 1968 à 1975, il dessine une vingtaine d’albums, essentiellement des récits policiers et d’aventures). En 1982, avec le succès de Thorgal, Rosinski s’installe en Belgique puis en Suisse en 1989 (où il vit toujours). Outre Thorgal, il va dessiner d’autres albums : « Hans » avec André-Paul Duchâteau (Editions du Lombard), une saga de science-fiction ; « Le Grand pouvoir du Chninkel » avec Van Hamme (Casterman),  « La Complainte des landes perdues » avec Jean Dufaux (Dargaud), « Western » encore avec Jean Van Hamme, dans la collection Signé du Lombard.
Western / Grzegorz Rosinski © Editions Le Lombard
"Se mettre en danger"
Grzegorz Rosinski est réputé pour être un perfectionniste, qui fait lui-même l’encrage et le lettrage de ses albums. A 72 ans, il confie que son seul objectif, c’est d’arriver à se mettre encore en danger :  « Je n’ai plus rien à apprendre de la technique classique... Ça n’a plus aucune utilité, je suis passionné de sujets dans lesquels je peux apprendre, sentir une inquiétude, ne pas maîtriser. C’est ma seule motivation de création. »
"Rosinski à Versailles" - 5e édition de l’Expo BD - jusqu'au dimanche 24 février 2013 à l'Hôtel de Ville
4, avenue de Paris à Versailles - De 14h00 à 18h30 en semaine - De 11h00 à 19h00 le week-end - Entrée Libre