Le Grand Prix d'Angoulême décerné à la japonaise Rumiko Takahashi

Par Culturebox @Culturebox
Mis à jour le 24/01/2019 à 00H18, publié le 23/01/2019 à 19H33
Rumiko Takahashi à Tokyo

Rumiko Takahashi à Tokyo

© /NEWSCOM/SIPA

La dessinatrice est la seconde mangaka à remporter le prix après Katsuhiro Otomo en 2015, au terme d'un vote réunissant 1672 auteurs de bande dessinée.

A 61 ans, Rumiko Takahashi est l'une des auteur de bandes dessinées les plus lues au monde avec plus de 200 millions de mangas vendus en 40 ans. Première femme à dessiner des Shônen, ou mangas pour jeunes garçons, elle connaît le succès notamment grâce à "Ranma 1/2", son plus gros succès international, et "Maison Ikkoku", adapté en dessin animé en France sous le nom de "Juliette je t'aime". Elle est d'ailleurs la première mangaka à apporter le Shônen manga en France. 
Couverture de "Ranma 1/2" de Rumiko Takahashi

Couverture de "Ranma 1/2" de Rumiko Takahashi

A travers un trait "vif et expressif", elle n'hésite pas à verser dans la satire. Dans ses mangas, elle met en avant des anti-héros très humains et plein de défauts, souvent des outsiders et des excentriques, à qui elle fait valoir un droit à la seconde chance. Une auteur qui avance donc à contre-courrant dans une société japonaise dont elle critique la rigidité et le rejet de la différence. 

La 46e édition du Festival International de la BD à Angoulême se tient du 24 au 28 janvier.