Pénélope Bagieu et Bastien Vivès : deux auteurs de la blogosphère débarquent à Angoulême

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/02/2013 à 17H48, publié le 01/02/2013 à 17H50
Pénélope Bagieu avec Aurélie Filipetti, juste après avoir été décorée Chevalier des Arts et des Lettres

Pénélope Bagieu avec Aurélie Filipetti, juste après avoir été décorée Chevalier des Arts et des Lettres

© JEAN PIERRE MULLER / AFP

Le Festival BD d’Angoulême fête ses 40 ans mais fait la part belle à des trentenaires. Parmi eux, Pénélope Bagieu et Bastien Vivès. A eux deux, ils symbolisent cette nouvelle génération d'auteurs qui a utilisé la blogosphère pour se faire connaître. A tel point que la créatrice de "Joséphine" a reçu l’insigne de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres des mains d'Aurélie Filipetti.

Reportage : Eric Cornet, Olivier Palomino, Roselyne Morez

https://videos.francetv.fr/video/NI_143597@Culture

Expo « Pattes de Mouche » pour Pénélope Bagieu
Les fans de Pénélope Bagieu seront comblés : durant le Festival d’Angoulême, l’auteure s’installe au café Les 5 Sens avec une exposition intitulée « Pattes de Mouche ». L’occasion de découvrir plusieurs facettes de son travail : la bande dessinée (Joséphine, La Page Blanche, Cadavre Exquis), l’illustration pour la presse, sa collaboration avec un guide touristique sur Londres. Mais aussi son fameux blog par lequel elle s’est fait connaître. Il vient d’ailleurs d’être lancé au Japon (pour ceux qui lisent couramment le japonais, cliquez ici !). Les visiteurs pourront aussi découvrir « Stats of The Stars », la nouvelle BD de Pénélope Bagieu, scénarisée par Joann Sfar pour Gallimard.
 
Concert illustré pour Bastien Vivès
Quant à Bastien Vivès, il est à l’honneur ce samedi 2 février lors des désormais célèbres concerts illustrés. Les traits du dessinateur doivent faire écho aux notes d’un jeune talent de la scène rock française, Lescop, dont le premier album est sorti en 2012. Rendez-vous à La Nef à 20h30.

A 29 ans, Bastien Vivès a déjà la reconnaissance de ses pairs et du public. En 2012, il a reçu le prix de l’ABCD pour « Polina » (Casterman) qui suivait la vie et l’apprentissage d’une petite danseuse. Sa série déjantée («Le jeu vidéo », «La Famile »,  «L'amour», «La Guerre ») a séduit toute une génération de lecteurs. L’album co-écrit avec Ruppert et Mulot, « La Grande Odalisque » (Dupuis) a décroché le Prix Landerneau 2012.