Fabcaro et Munoz inaugurent la nouvelle collection BD GlénAAARG ! : on adopte

Laurence Houot
Par @LaurenceHouot
Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 31/05/2018 à 12H30, publié le 31/05/2018 à 12H29
Fabcaro et Munoz au programme de la nouvelle collection GlénAAARG !

Fabcaro et Munoz au programme de la nouvelle collection GlénAAARG !

Les éditions Glénat lancent une nouvelle collection, GlénAAARG !, une émanation de la revue AAARG !, disparue à l'été 2017. Deux albums de Fabcaro et un de Jonathan Munoz inaugurent en beauté cette nouvelle collection.

La revue "AAARG !" renait de ses cendres sous la forme d'une collection chez Glénat, baptisée "GlénAAARG !". Ce nouveau label reprend les principes de la revue, lancée en 2013 et disparue, malgré une campagne de Crowdfunding fin 2015. La collection, co-dirigée par Pierrick Starsky, le fondateur de feu la revue AAARG ! et l'éditeur Cédric Alland, se propose de "raconter le monde en se poilant comme des sauvages".

Pour mettre sur orbite cette nouvelle collection, les éditeurs tapent fort en publiant simultanément trois titres : "Moins qu'avant (plus qu'hier)" de Fabcaro, l'auteur de l'hilarant "Zaï Zaï Zaï Zaï" (6 pieds sous terre,2015), "Jean-Louis", une réédition d'un album signé Fabcaro également, et un troisième album de Jonathan Munoz, "Mauvaises mines".

Les joies du couple

Commençons par "Moins qu'hier (plus que demain)", de Fabcaro. En couverture, des mariés, non pas perchés sur une pièce montée, mais les pieds dans un plat de nouilles. Avec un graphisme proche de "Zaï Zaï Zaï Zaï", dessins à l'encre noire rehaussés d'aquarelle, qui laissent peu de place aux expressions des personnages, imprimant plutôt une atmosphère nonchalante qui tranche avec la radicalité des dialogues. Ici, Fabcaro s'attaque à la vie de couple, une histoire par planche, sobrement titrée par l'heure de la scène et les prénoms des deux protagonistes.
"9 h 32 - Alice et Bruno", page 13 de "Moins qu'hier, plus que demain" 

"9 h 32 - Alice et Bruno", page 13 de "Moins qu'hier, plus que demain" 

© Fabcaro
Ce nouvel album balaye tout ce que peut, à la longue, réserver la vie à deux : l'ennui, l'incompréhension, l'hypocrisie, les petits mensonges, l'égoïsme… Chacun vivant sur sa planète et peinant à rejoindre l'autre. Fabcaro pioche dans le quotidien, décale jusqu'à l'absurde, force le trait, dressant un désopilant panoramique de la vie à deux, les scénettes déclenchant souvent l'éclat de rire, parfois jusqu'aux larmes. Aaarg ! Que c'est bon.
"10 h 26 - Marina et Julian" page 17 de "Moins qu'hier, plus que demain"

"10 h 26 - Marina et Julian" page 17 de "Moins qu'hier, plus que demain"

© Fabcaro

"Jean-Louis", un modèle de relou

De Fabcaro, GlénAAARG ! réédite aussi "Jean-Louis", les aventures d'un prof de collège complètement débile, lourdaud, gaffeur et libidineux, pas franchement un canon, qui cherche à tout prix à faire copain avec ses collègues, et tente (peine perdue) de séduire Martine, la prof de musique.
"Jean-Louis", Fabcaro, page 28

"Jean-Louis", Fabcaro, page 28

Jean-Louis a aussi sa petite marotte : la rédaction d'une encyclopédie répondant à des questions essentielles comme : "Qui a inventé le parasol ?", "Que faire en cas de noyade de votre enfant ?", ou "Qu'est-ce qu'un bon paparazzi ?". Des questions auxquelles il apporte des réponses… affligeantes. Humour plus potache, graphisme complètement différent, entre Reiser, Binet et Cestac, mais tout aussi hilarant.

Les "Mauvaises mines" de Munoz

Troisième album inaugurant cette nouvelle collection : "Mauvaises mines", de Jonathan Munoz. Jonathan Munoz y raconte les aventures d'un éditeur psychopathe, qui tente de retrouver l'auteur d'un nouvel épisode de "Pin-Pin le lapin", un livre jeunesse édité par erreur (il n'a pas été relu), comportant des idées et des images peu recommandables pour la jeunesse. Ce dernier en rajoute en envoyant à son éditeur une série d'illustrations du même tonneau (pas mieux adaptée à un public enfantin).
"Mauvaises mines", page 4

"Mauvaises mines", page 4

© Jonathan Munoz
La rage de l'éditeur sera sans limite, et sanglante, mais conduira paradoxalement au succès du jeune auteur. Jonathan Munoz en profite pour glisser quelques saillies sur les relations souvent houleuses entre les éditeurs et les auteurs. Cet album, qui alterne les planches de BD avec bulles et des dessins pleine page accompagnés de textes courts, est une merveille d'humour noir.

Bref, on recommande les trois albums, et on adopte GlénAARG !

"GlenAARG", les trois premiers titres

"Moins qu'hier et plus que demain", Fabcaro
(GlénAAARG / Glénat - 64 pages – 12.75 euros)
"Jean-Louis", Fabcaro
(GlénAAARG/Glénat - 64 pages – 12.75 euros)
"Mauvaises mines", Jonathan Munoz
(GlénAAARG/ Glénat - 64 pages – 12.75 euros)