Dans l'atelier d'Etienne Davodeau, auteur de bande-dessinée

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/04/2014 à 17H08, publié le 16/04/2014 à 16H31
Etienne Davodeau reçoit les journaliste dans son antre 

Etienne Davodeau reçoit les journaliste dans son antre 

© France 3 / Culturebox

Scénariste, dessinateur et la tête plein d'histoires, Etienne Davodeau est auteur de bande-dessinée. Son 35e album "Il s'appelait Geronimo" co-écrit avec son ami Joub sort ces jours-ci en librairie.

Amitié, fidélité et simplicité, le contact avec Etienne Davodeau est spontané et naturel. Tombé dans le dessin à la fac avec ses potes, son approche de la bande dessinée est aujourd'hui fondée sur ses envies et ses rencontres.

Dans le reportage ci-dessous, il accueille chaleureusement les journalistes de France 3 Pays de Loire et évoque toutes ces petites choses qui comptent dans sa vie d'auteur. 

Reportage : V. Calcagny / J-M. Lalier / E. Bellamy / M-C. Ger

https://videos.francetv.fr/video/NI_147063@Culture

En 35 albums, Etienne Davodeau a essentiellement produit des livres documentaires  ("Les Mauvais gens") et des fictions. La plus connue étant "Lulu Femme nue", livre en deux volumes récemment adapté pour le cinéma par Soleig Anspach avec Karin Viard. 
"Lulu Femme Nue" © Etienne Davodeau
"Il s'appelait Geronimo"chez Vent d'Ouest, écrit et dessiné avec Joub. Le 9 avril 2014 en librairie.
L'histoire : Élevé en France dans une ferme coupée du monde, Geronimo est un jeune garçon un peu paumé qui rêve d’aller aux États-Unis. Un jour, il prend son courage à deux mains et décide d’embarquer illégalement à bord d’un cargo. Persuadé de se rendre au fameux "pays des Indiens", il découvre qu’il fait en réalité route vers… la Guyane. Là-bas, sans ressources, obligé de faire la manche pour survivre, il va lui falloir un sérieux coup de pouce du destin pour s'en sortir…
"Il s'appelait Geronimo"

"Il s'appelait Geronimo"

© Etienne Davodeau