BD : Sfar hors sujet avec "Tokyo"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 16/10/2012 à 10H50
Extrait de "Tokyo"

Extrait de "Tokyo"

© Joann Sfar / Editions Dargaud

Valeur sûre de la BD française, Joann Sfar s'est autorisé un pur délire avec "Tokyo" (Dargaud). Il assure "avoir inventé ce nouvel univers pour puiser dans la violence régressive et décomplexée des comix amerloques et moeurs japonaises." C'est bien vendu mais la déception est aussi forte que le concept.

Une planche de "Tokyo"

Une planche de "Tokyo"

© Joann Sfar / Editions Dargaud

Finalement, la couverture annonce bien la couleur. Une tête de mort comme sur les emballages de produits toxiques. Rassurez-vous, il n'y a pas de poison façon Le nom de la rose dans ces pages. En revanche, il n'est pas exclu d'avoir quelques troubles de la vue ou un bon mal de… crâne. Car au bout d'une dizaine de pages, on n'a toujours rien compris au sujet ni à la direction choisie par l'auteur. Tokyo, c'est une femme aux cheveux rouges que rien n'effraie, surtout pas les aventures sexuelles débridées. Sfar ose tout mais ne propose rien. Il mélange photos et dessins, nous éblouit par ses couleurs et n'obtient qu'un propos brouillon. Ça a de quoi laisser perplexe et le lecteur au pied de l'album sans aucune clé pour y entrer.

Une planche de "Tokyo"

Une planche de "Tokyo"

© Joann Sfar / Editions Dargaud

Seules quelques réflexions sur la vie d'auteur relèvent le niveau mais c'est assez faible pour sauver l'ensemble de son incohérence. "On est obligé d'appartenir à un investisseur, explique-t-il à un moment. L'individualité est un rêve illusoire même pour un artiste…" Après Tokyo, Sfar risque de se retrouver un peu seul car même ses fans les plus ardus risquent, pris au piège d'un achat compulsif pour celui qui nous avait enchanté avec Le Chat du Rabbin ou ses petits et grands vampires, de quitter le navire. Si l'éditeur suit, tant mieux. Nous, on a voulu croire à un album rock'n roll et déjanté. L'absence d'un scénario solide et lisible a transformé ce rêve en cauchemar.

La couverture de "Tokyo"

La couverture de "Tokyo"

© Joann Sfar / Editions Dargaud

"Tokyo" par Joann Sfar (Editions Dargaud)
17,95 €